#Société Quelles sont ces nouvelles habitudes prises au quotidien, au travail ou dans nos relations sociales et qui vont rester post-confinement ?

Publié par Barbara Haddad le

Durant ce "Grand Confinement", les Français ont mis en place de nouvelles routines au quotidien, adopté massivement le télétravail et digitalisé leurs interactions sociales mais que restera-t-il de ces nouvelles habitudes une fois la liberté (partielle) retrouvée ?

Je m'abonne
  • Imprimer
#VIE SOCIALE : quel sera l'équilibre entre rapprochement virtuel et distanciation physique ?

Avec le confinement, une nouvelle vie à distance s'est mise en place : télétravail, télémédecine etc. mais aussi rendez-vous virtuels avec sa famille, ses amis, ses collègues pour discuter, partager un apéro ou un repas à distance. Comment alors garder le lien avec ses proches pour prendre des nouvelles mais aussi partager des expériences à distance ?

Ce qui a changé pendant " le Grand Confinement" ?

Selon Harris Interactive, nombreux sont les Français qui souhaitent prendre davantage de nouvelles de leurs proches durant le confinement et 1 Français sur 2 estime que cette période va accentuer et raffermir leurs relations (49%). De nouveaux rituels ont été installés: plus de 80% des Français ont déjà téléphoné ou écrit à leur proche mais aussi plus d'un tiers ont envisagé d'organiser des apéritifs ou repas à distance via vidéoconférence. Ceci explique alors aussi l'explosion de l'utilisation de la Zoom par exemple mais aussi des messageries instantanées : Les appels sur Messenger ou Whatsapp ont plus que doublé par rapport à la même période l'année dernière et des applications comme Houseparty, créée en 2016, sont propulsées en tête des applications mobiles utilisées.

Mais le confinement a aussi généré d'importantes inégalités chez les Français et pour certains un important isolement social, notamment chez les personnes vivant seules, les familles monoparentales ou encore les personnes âgées. Les réseaux sociaux apparaissent alors comme un moyen de maintenir du lien : ils sont utilisés pour échanger avec ses amis (53%), ses proches (50%) ou se distraire (52%) (source : Institut CSA pour Linkedin France). Selon la même étude, une majorité de Français (55%) auraient d'ailleurs du mal à vivre le confinement sans les réseaux sociaux. Les réseaux professionnels, eux, permettent principalement de garder le lien aussi avec ses contacts professionnels (33%) et de rester informé sur l'activité de son entreprise ou d'un secteur (25%).

Outre le maintien du lien social, les réseaux sociaux revêtent une autre fonction majeure, celle de distraire ! Les Français passent désormais plus de temps à regarder des émissions en live, des sketchs, des concerts etc. : plus d'1 Français sur 2 (52%) déclare se rendre sur les réseaux sociaux pour y chercher de la distraction ou du rire (source Institut CSA). Sur TikTok, le divertissement est aussi à l'honneur : parodies humoristiques, danse ... et de plus en plus de vidéos postées impliquent tous les membres de la famille confinés ensemble. Le staff médical c'est aussi approprié la plateforme sociale, que ce soit pour faire passer des messages de sensibilisation ou s'accorder un moment de détente et faire redescendre la pression. Enfin, les célébrités également se sont mises massivement à créer désormais du contenu, pour le plus grand plaisir des utilisateurs qui ont l'impression de rentrer dans l'intimité de leur star préférée. La diversité des contenus est donc encore plus prégnante sur TikTok.

Le constat est sans appel : les vidéos et live attirent, peut-être parce qu'ils donnent l'impression de vivre des moments en communauté. Michael Stora, psychologue, psychanalyste et spécialiste des mondes numériques a ainsi déclaré dans un communiqué pour Snapchat : " Le contact visuel semble prendre de l'ampleur et vient sûrement révéler que considérer l'autre par la vue, est un mécanisme pour lutter contre l'absence du corps de l'autre. Palier à la séparation passe par un contact moins " froid " que l'écrit. La voix et le regard vont combler l'absence du toucher ".

Les réseaux sociaux accompagnent aussi les Français dans leurs nouvelles activités DIY, ainsi la plateforme sociale Pinterest enregistre des records d'audience et d'engagement : en France, les recherches ont augmenté de 157 % par rapport à l'année précédente sur les dernières semaines et au niveau international le visionnage d'épingles vidéos est aussi en hausse : +220% vs 2019. Parmi les thèmes majeurs les plus présents on retrouve : "dîner facile" (+59%), "Pizza maison garniture" (+132%) et "recettes de pain maison faciles" (+136%) pour la cuisine ou encore "couper ses cheveux soi-même" (+71%), "soin cheveux maison" (+49%), "Gommage corps maison" (+85%), "aménagement de jardin devant la maison" (+97%), "tenues pour l'été" (+89%) pour les préoccupations beauté et mode (Source Pinterest données internes au niveau Monde entre Avril 2019 et Avril 2020). "Ce pic d'audience et d'engagement confirme la valeur ajoutée de Pinterest pour les utilisateurs. En cette période de confinement, nous sommes particulièrement heureux de les voir se tourner si nombreux vers la plateforme. Pinterest leur apporte des solutions au quotidien en matière de cuisine, télétravail, travail scolaire, bien-être ... mais également de l'inspiration pour leurs projets de vie à plus long terme comme les voyages, célébrations, projets immobiliers qui reprennent significativement depuis quelques jours sur Pinterest", déclare Adrien Boyer, Country Manager de Pinterest France, Southern Europe & Benelux. Pinterest vient d'ailleurs de lancer l'onglet "Aujourd'hui" en France pour accompagner les utilisateurs à faire face au confinement : une nouvelle source d'inspiration qui présente chaque jour une sélection de thèmes choisis et les meilleures épingles du moment.

Dans un registre plus fun, des boîtes de nuit virtuelles et payantes ont même fait leur apparition sur Zoom, pouvant accueillir jusqu'à 1.000 personnes. Et du côté des applications de rencontre, de multiples innovations ont été initiées pour continuer à accompagner les célibataires dans leur quête de l'âme soeur : Tinder a ouvert gratuitement sa fonctionnalité Passeport, l'application Once a ajouté une fonction de rencontre par live-vidéo etc.

Enfin, pour lutter contre l'isolement, la tendance est aussi à un grand élan de solidarité communautaire. Sur Facebook par exemple, une semaine après le confinement, 500 000 Français étaient déjà inscrits dans plus de 1000 groupes d'entraide. Le réseau social a aussi lancé une nouvelle fonctionnalité nommée "Community Help" qui recense les informations clés issues du gouvernement et de la presse mais qui permet aussi de pouvoir demander ou proposer de l'aide de façon géolocalisée et de participer à des collectes de fonds. Avec cette fonctionnalité, les utilisateurs de Facebook en France peuvent livrer des courses à des voisins âgés, se porter volontaire pour distribuer de la nourriture via des banques alimentaires, ou encore faire des dons à des associations de terrain.

L'enseigne Chronodrive a aussi lancé le service Yper, la livraison collaborative : c'est un voisin ou une personne de proximité qui part chercher au drive ses courses de proximité. On peut enfin citer la récente mobilisation des enseignes Carrefour, Intermarché et Monoprix au travers de l'initiative " Masquesolidaire.fr" lancée par l'écrivain Alexandre Jardin, pour que les magasins puissent servir d'intermédiaire entre couturières et le grand public et que ces derniers viennent récupérer gratuitement des masques en caisse.

Ce qui pourrait rester après ?

Le déconfinement s'annonce progressif, avec la recommandation de garder une certaine distanciation sociale encore pendant un temps. Les interrogations sont donc nombreuses : serait-ce la fin de la "bise" pour se saluer ? Une certaine "crainte de l'autre" ne va-t-elle pas se développer dans la rue, en famille etc. ?

Toujours est-il que les appels vidéos s'étant fortement développés, il est probable que cet usage reste post-confinement, d'autant plus si cela a nécessité un équipement spécifique à l'instar de Portal, l'assistant vidéo de Facebook.

Toutefois, les écrans ont aussi pris beaucoup de places dans nos vies ces dernières semaines, tant chez les adultes que chez les enfants, ce qui peut pousser chacun à une réflexion quant à la place que l'on souhaite laisser au numérique et à la technologie dans son quotidien.

Enfin, espérons que ce grand élan de solidarité perdurera post-confinement et sera le début de nouvelles pratiques : courses collaboratives, soutien entre voisins etc.

Passionnée de veille et d'innovation, je suis à l'affût des dernières initiatives menées par les marques et enseignes ainsi que les nouveaux leviers marketing [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Veille

Par Fiona Gentilleau

Chaque vendredi, découvrez notre récap' des compétitions et des appels d'offre remportés par les agences, les régies publicitaires et les prestataires [...]