6 façons plus ou moins risquées de faire parler de votre marque

Publié par Clément Fages le

Quand les budgets fondent mais les objectifs en matière de visibilité restent inchangés, la tentation de faire le buzz par tous les moyens est grande. Retour sur quelques exemples récents.

Je m'abonne
  • Imprimer
Détourner des audiences à son profit

C'est le principe de base en "guérilla marketing" : être où l'on n'est pas autorisé à être, afin de capter des audiences pour lesquelles on ne paye pas et en prime, faire parler de soi. C'est ce que fait par exemple régulièrement Urban Act pour Amazon. Si l'e-commerçant dit ne pas avoir connaissance de cette opération, c'est bien une fresque géante illégale faisant la promotion du service Prime Video qui s'est invitée plusieurs jours sur le mur d'expression libre de la pointe Poulmarch, vers le canal Saint-Martin à Paris. Une affiche gardée par des vigiles pour empêcher les graffeurs habitués du lieu de la recouvrir et sans doute franchir encore une étape dans le bad buzz.


Reste que la nouveauté, c'est le faire ce type d'action en ligne : ce qu'a particulièrement réussi Burger King, en détournant le système de don de la plateforme Twitch. Une campagne à peu de frais, qui au-delà des spectateurs des quelques "streamers" hackés, à fait l'objet d'une bonne couverture presse auprès de la cible : les jeunes amateurs de streams et de jeux vidéo.


Pour aller plus loin :

Burger King pirate le système de donation de Twitch et se prend un retour de flamme

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet