Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Rse

Quelles sont les marques les plus engagées pour l'environnement ?

Publié par Floriane Salgues le - mis à jour à
Quelles sont les marques les plus engagées pour l'environnement ?

Les Français attendent des marques qu'elles les aident à devenir des acteurs plus engagés pour la planète, relève le baromètre Ipsos/Linkup Factory. Moins d'obsolescence programmée et plus de produits écoresponsables font partie des principales demandes.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les Français, prêts à s'engager pour "sauver" la planète ? La première édition de l'Observatoire des comportements engagés, menée par Linkup Factory, entreprise de conseil en stratégie RSE, et l'institut d'études Ipsos, rend compte de la préoccupation des Français pour l'environnement mais, aussi, de leur perception de l'engagement des marques sur la RSE.

En tête, des inquiétudes dans la population française : le changement climatique (pour 45 % des Français), la pollution des océans (32 %) et la pollution atmosphérique (29 %). Si 49 % des Français se disent impuissants pour lutter contre les dérèglements de la planète, 70 % estiment néanmoins pouvoir contribuer à lutter contre le réchauffement climatique, notamment par la diminution de la consommation d'énergie.

Mais, pas tous seuls : ils comptent sur les marques pour les aider à devenir des acteurs plus engagés et à mener des actions en faveur de l'environnement plus efficaces, relève le baromètre.

Limiter l'obsolescence programmée

Les Français souhaitent ainsi que les marques s'engagent pour l'environnement et soient acteurs du changement, notamment en les aidant à limiter le gaspillage. L'étude montre une amélioration générale des marques en matière de responsabilité environnementale au cours des deux dernières années. Selon les personnes interrogées, les meilleurs élèves en matière de RSE sont : les marques de voiture (66 %) à égalité avec les enseignes de la distribution (Carrefour, E. Leclerc, Intermarché... à 66 %) et les marques d'électroménager, équipement et entretien de la maison (65 %). Faut-il y voir un effet bénéfique des publicités sur les voitures électriques ?

Les Français sont plus sceptiques quant aux actions des marques d'appareils électroniques (smartphones, ordinateurs, téléviseurs... à 46 %) et des marques de vêtements, chaussures et accessoires (43 %) - qui payent le prix de l'image de la fast fashion. "Les entreprises gagneraient probablement à mettre plus en avant leurs actions et communiquer plus largement sur ce qu'elles font et comment elles le font", note l'institut Ipsos.

Pour toutes les marques, des progrès doivent encore être faits. Les consommateurs attendent des entreprises qu'elles s'investissent dans cinq domaines : l'obsolescence programmée (40 %), la lutte contre la déforestation (33 %), la préservation de la biodiversité (28 %), les conditions de vie des animaux d'élevage (26 %), la transparence sur la rémunération des producteurs agricoles (25 %) et la diminution de l'empreinte carbone de leurs produits et services (24 %).

Davantage de produits écoresponsables demandés

Pour mener la lutte contre le réchauffement climatique, les Français attendent des marques davantage de propositions de produits écoresponsables (41 %) et, surtout, que ces derniers soient davantage accessibles en termes de prix (54 %). Deuxième attente : une plus grande transparence (42 %). 26 % des interrogés souhaitent ainsi que les marques communiquent des informations sur l'empreinte carbone des produits et 35 % veulent plus d'explications sur les vrais impacts des produits.


31 % ont confiance dans la parole des entreprises (au même niveau que les pouvoirs publics ou les médias). Les vrais influenceurs, capables pour 79 % des interrogés de lutter contre le réchauffement climatique et ses effets, et de leur apporter des preuves, sont les chercheurs et les scientifiques.

Méthodologie : Échantillon national représentatif (sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région) de 1007 personnes interrogées de 18 ans et plus, sur le terrain, du 26 au 31 mars 2021. Non pondération de l'échantillon.

Pour aller plus loin :

- [Étude] Les consommateurs et les entreprises, premiers acteurs des changements RSE

- [Infographie] 62% des Français veulent continuer à consommer autant qu'avant la pandémie

- [Infographie] Publicité et RSE : l'enthousiasme des Français se fane

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande