[En direct de San Francisco] Les trois catégories du social media marketing

Publié par Xavier Foucaud le
[En direct de San Francisco] Les trois catégories du social media marketing

Je m'abonne
  • Imprimer

3 types de social media marketing, 3 rôles

Quel est le but du social reach marketing ? D'accompagner l'exploration de l'internaute afin de lui faire connaître son produit. Ici, pas de recette miracle, même si les entreprises continuent de vouloir à tout prix leur propre vidéo virale sur YouTube. Comme le rappelle Nate Elliott, de Forrester, les vidéos qui deviennent virales sur le web ne sont pas celles créées par les marques, mais celles sur la musique ou l'humour. Lancer sa vidéo et adopter la posture du "poster et prier" ne créera en effet aucun bouche-à-oreille.

Mieux vaut suivre les deux étapes suivantes. D'abord, identifier une audience spécifique à même de porter le message de sa marque, qu'il s'agisse de clients, d'employés ou d'influenceurs sur la bonne thématique. Ensuite, il faut donner à ces ambassadeurs une motivation suffisante pour propager un bouche-à-oreille positif sur vos produits. Si cela apparaît plutôt aisé pour les clients et les employés, cela s'avère plus compliqué pour les influenceurs, avec lesquels il faut être plus créatif. En Italie, la marque de vêtements Kocca, qui se lançait sur le marché allemand, a identifié puis offert à certains blogueurs mode une "Kocca Fashion Machine", un widget à installer sur leur blog pour explorer les produits de la marque et offrir à leurs lecteurs des produits.


Le social depth marketing a pour rôle de conduire à la vente. A cette étape du cycle de vie du client, les prospects visitent déjà le site web de la marque, et utilisent encore plus qu'à aucune autre étape les médias sociaux. Les directeurs marketing, à ce stade, souhaitent souvent mettre du social media sur leur site web pour lui apporter une touche communautaire. Mais une communauté ne peut pas apporter des ventes si on ne peut pas la construire.

Ainsi, même si les communautés de marques fonctionnent mieux que Twitter, moins de la moitié des marketeurs les utilisent, rappelle au passage Nate Elliott. Il poursuit en citant le bon exemple de Sephora aux Etats-Unis, dont les membres de la communauté passent 2,5 fois de temps en plus sur le site que les autres visiteurs. En B2B, Webroot, fournisseur de logiciels anti-virus, a ajouté sur ses fiches produit les tests publiés par ses clients. Il a ainsi multiplié ses taux de conversion par presque trois.

Crédit photo : A. Lerondeau, Lithium

Crédit photo : A. Lerondeau, Lithium


Le social relationship marketing, pour sa part, répond à la question suivante : qu'arrive-t-il quand les personnes ont déjà acheté votre produit et l'utilisent ? (les étapes question et engagement du cycle de vie du client). La plupart du temps, les directeurs marketing se tournent ici vers Facebook et Twitter. Mais, pour Nate Elliott, ces réseaux sociaux n'offrent pas aux marketeurs de relations avec leurs clients, vu le faible pourcentage d'engagement qu'ils amènent.

Les clients, eux, reviennent de toute façon sur le site de la marque pour engager la conversation après l'achat. Sony, par exemple, a créé sa communauté, intitulée "The greatest community ever", afin de discuter avec les internautes sur le lancement de la nouvelle PS4. Cette plateforme communautaire était la pièce centrale de sa stratégie social media, et non Facebook ou Twitter.

Ces trois types de social media marketing sont donc différents, avec leur propre contenu, et amènent chacun une valeur ajoutée différente au business d'une entreprise. Construire sa campagne en les prenant en compte conduira les dirigeants à mieux comprendre la valeur du social media marketing, rappelle Nate Elliott.

Rendre le social media marketing mature pour apporter de la valeur

Il conclue sa keynote en livrant 3 conseils pour rendre sa campagne de social media marketing mature et pertinente. Tout d'abord, étudier les préférences et les comportements de son audience (le social reach marketing). Ce n'est pas seulement une question d'adoption d'une technologie ou non, il s'agit surtout de comprendre comment ses clients utilisent les médias sociaux dans leur relation avec la marque.

Ensuite, il est important de définir de vrais objectifs de business pour ses campagnes de social media marketing (le social depth marketing). Ceux-ci peuvent être par exemple d'augmenter l'engagement, le nombre de fans, ou sa présence sur les réseaux sociaux. Le but, à cette étape, reste d'amener des ventes, et de rendre encore plus fidèles les clients existants, pour que ces derniers apportent encore plus de valeur.

Enfin, il faut aligner ses campagnes de social media marketing avec ses autres campagnes sur les autres canaux (le social relationship marketing). Des conseils à suivre pour mener une campagne marketing à succès sur les médias sociaux, en touchant ses clients au bon endroit au bon moment.

LiNC est la conférence annuelle de Lithium organisée à San Francisco. Lithium Technologies propose des solutions social media d'animation de communauté. La société a racheté l'outil de mesure d'influence social media Klout en 2014.

Crédit photo illustration : A. Lerondeau, Lithium

Je m'abonne
Xavier Foucaud

Xavier Foucaud

Journaliste Community Manager

Journaliste Community Manager, je traite de l’actualité du social media et sélectionne pour vous chaque vendredi les 10 meilleures idées marketing de [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet