3 solutions à décliner d'urgence en cas de bad buzz

Publié par le

Avec l'environnement conversationnel et émotionnel dans lequel les marques vivent, la question n'est plus trop de savoir si elles vont un jour devoir affronter une crise de réputation, mais plutôt quand ce jour va arriver. Au moment où la crise arrivera, voici les trois premières mesures à prendre.

Je m'abonne
  • Imprimer
Ne rien sous-estimer

Les gens sont parfois prêts à croire tout et n'importe quoi sur les réseaux, y compris les choses les plus irréelles. Ce n'est pas parce qu'un bad buzz se propage à partir d'un fait qui n'a jamais existé qu'il faut pour autant le balayer d'un revers de la main. Beaucoup de marques se font avoir dans ce type de situations : elles sont de bonne foi et ce qu'on leur reproche est si délirant qu'elles n'y prêtent pas attention. Il peut y avoir des internautes pour le croire et tout doit être pris en considération avec le plus grand sérieux.


Christophe Ginisty, Agorep

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet