Recherche
Se connecter

[Tribune] Quand les relations publiques rejoignent le marketing

Publié par le | Mis à jour le
[Tribune] Quand les relations publiques rejoignent le marketing

L'émergence des réseaux sociaux bouleverse les RP, qui se rapprochent désormais du consommateur final.

Je m'abonne
  • Imprimer

À l'heure où les professionnels des relations publiques s'interrogent sur leur avenir, et après tant d'années passées à opposer leur savoir-faire à celui des professionnels du marketing, il me paraît important de souligner combien les lignes bougent dans ce monde de la communication en pleine mutation.

À mes yeux, rien n'oppose plus les mondes des public relations et du marketing. Au contraire, leur avenir apparaît étroitement lié tant leurs techniques et leurs intérêts convergent pour mieux réinventer les pratiques de part et d'autre. En tant que professionnelle des PR, je suis convaincue que notre devenir passe par l'intégration des techniques du marketing et par un état d'esprit orienté vers le consommateur.

Hier, on assurait que la différence entre les deux secteurs tenait à ce que les professionnels des PR ne s'adressaient qu'à des prescripteurs, journalistes, députés, blogueurs, censés relayer les messages auprès des consommateurs finaux. Avec l'arrivée des réseaux sociaux, tout a changé. À commencer par le pouvoir de prescription.

Il s'agit d'un big bang pour nous, professionnels des public relations, car nous devons apprendre à concevoir de nouvelles séquences de communication qui ne partent plus d'un simple communiqué mais souvent d'un tweet qui est visible par tous, ou encore du chuchotement d'un influenceur.

Changement de pratiques

Désormais, les dispositifs PR doivent rivaliser avec ceux du marketing et se montrer aussi efficaces en termes d'impact sur les ventes. Ce changement de paradigme est en marche.

Jusqu'à présent, nous allions chercher des insights auprès des prescripteurs. Nous devons aujourd'hui "profiler" les habitudes des consommateurs, comme le fait tout expert du marketing. Jusqu'à présent, nous dotions les leaders d'opinion d'une batterie d'arguments factuels qu'ils pouvaient relayer. Aujourd'hui, il nous faut être économes de nos mots et déclencher une émotion.

Jusqu'à présent, nous organisions des actions de communication intermédiaires, comme des conférences de presse. Désormais, nous devons trouver l'"Idée" déclinable en opération de PR. Enfin, hier, nous étions évalués sur le bruit médiatique généré. Demain, nous devrons montrer que nous sommes capables de susciter un acte d'achat.

Les frontières de la prescription et de l'intermédiation tombent un peu plus chaque jour. Le temps est venu de réinventer les public relations, en gardant notre savoir-faire spécifique mais en nous inspirant de techniques marketing pour mieux affronter nos nouveaux défis.

Je suis convaincue que nous pourrons inventer un nouveau modèle de PR ciblant des communautés grâce à des dispositifs multipliant les points de contact et faisant la part belle aux idées et aux engagements d'influenceurs. C'est à cette condition que nous pourrons affirmer : "marketing is still alive, PR is not dead !"

Retrouvez cette chronique dans le numéro 179 (juin-août201) du magazine Marketing.

Je m'abonne

Marion Darrieutort, Présidente, Elan @darrieu

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Par Yext

La recherche vocale et les experiences vocales sont les tendances les plus brulantes du moment Elles donnent forme une nouvelle forme dexperience [...]

Sur le même sujet