Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

[Tribune] Stocks : 5 conseils pour optimiser le pick & pack en magasin

Publié par le - mis à jour à
[Tribune] Stocks : 5 conseils pour optimiser le pick & pack en magasin
© nikolas_stock - stock.adobe.com

Les commerces ont enfin ré-ouvert leurs portes. Et un sujet est au coeur des préoccupations des commerçants : les stocks.

Je m'abonne
  • Imprimer

Nous y sommes : les commerces ont enfin ré-ouvert leurs portes. Et un sujet est au coeur des préoccupations des commerçants : les stocks. D'un côté, et même si le gouvernement a annoncé diverses mesures et aides pour compenser la dépréciation des stocks, il s'agira de parvenir à écouler rapidement les invendus. De l'autre, il faudra pouvoir répondre aux attentes des consommateurs, bien décidés à consommer après avoir économisé depuis des mois et donc provisionner les stocks en conséquence.

S'ils se sont appuyés sur leurs boutiques pour mettre en oeuvre des services de " Ship From Store " ou encore le " Click and Collect " quand les magasins étaient fermés, les commerçants doivent désormais jouer la carte de la complémentarité entre les ventes en ligne et boutique.

Or les boutiques ont été conçues avant tout pour optimiser les ventes en magasins. D'où l'importance de rapidement prendre des mesures pour améliorer la préparation des commandes en magasin, le 'pick & pack', et ainsi garantir la satisfaction client et augmenter les ventes.

Ne pas scanner tous les articles pendant le picking

En l'absence de préparateur dédié, comment accélérer le processus de picking pour améliorer l'efficacité des employés chargés de préparer les commandes ? Après avoir retiré les stocks de la surface de vente, afin d'éviter qu'ils soient vendus par erreur, les vendeurs doivent trouver le juste équilibre entre fournir de l'aide aux clients du magasin, et finaliser la préparation des commandes.

Pour gagner du temps, ils ne sont pas contraints de scanner la totalité des articles (ils peuvent ne saisir qu'une petite quantité pour chaque ligne d'article) pendant le processus de picking. Ainsi, le vendeur procède au picking en allant récupérer les articles commandés, mais n'en scanne qu'une partie, en partant du principe qu'il a toute la marchandise disponible en stock. En revanche, il pourra signaler sur son terminal si un ou plusieurs articles sont manquants.

Cela réduit le temps dédié au picking et permet d'en consacrer plus au service des clients.

Autre option à envisager pour les commerçants : que le picking soit réalisé pendant les heures creuses - en particulier avant l'ouverture du magasin - ce qui laisse plus de temps aux employés et évite ensuite tout risque de vendre plus que le stock réellement disponible.

Limiter les déplacements

Il existe deux manières d'aider les équipes à optimiser leur picking pour réduire les temps de déplacement. La première consiste à automatiser le picking par zone, en regroupant les articles de différentes commandes, de sorte qu'un seul picking puisse inclure aussi bien un article que plusieurs, dans une seule zone du magasin. Pour des commandes plus importantes, il sera alors intéressant d'optimiser les déplacements du préparateur de commande, afin de le guider d'une zone à l'autre en suivant la liste de picking tout en s'assurant que son déplacement est le plus efficace possible.

La deuxième méthode repose sur le repérage manuel, en particulier au sein des petits magasins où l'automatisation n'est pas forcément nécessaire. Il est alors plus simple d'indiquer sur la liste de picking remise aux employés l'emplacement de chaque article. Ils pourront ainsi savoir quels articles se trouvent dans une même allée, ou une même section du magasin et limiteront ainsi leurs déplacements.

Constituer une équipe dédiée à l'emballage

Les équipes qui travaillent sur un lieu de vente connaissent parfaitement les produits et savent où les trouver. Ils sont donc tout à fait capables d'effectuer le picking car ils sont plus efficaces et moins susceptibles de faire des erreurs si un produit est présent à plusieurs endroits.

L'emballage représente toutefois un défi différent dans la mesure où le personnel doit être formé sur la façon d'emballer les produits afin de minimiser le risque de dommages pendant le transport. Une personne dédiée sera en mesure de préparer les commandes pour l'expédition ou l'enlèvement beaucoup plus rapidement qu'un employé qui doit passer de l'arrière-boutique à la surface de vente. Et comme cela ne nécessite pas de connaissances détaillées sur les produits ou de compétences en vente, il est possible de solliciter des ressources moins couteuses pour ce processus.

Un processus allégé et flexible

A l'inverse des entrepôts où tout mouvement au sein du stock doit être strictement enregistré, à l'entrée comme à la sortie de chaque site, les emplacements des stocks au sein d'une boutique n'ont pas de code-barres. Les petits magasins en particulier - mais c'est également souvent vrai chez les grands - disposent d'emplacements connus et identifiés en fonction des des types de commandes - " Click and Collect ", " Ship From Store ", etc.

Une fois que les employés ont fini de préparer et d'emballer une ou plusieurs commandes, le système permettant de les mettre à disposition doit être suffisamment flexible pour qu'il ne soit pas nécessaire de scanner ou de préciser un lieu de collecte des colis. La seule information que le système doit comprendre, c'est que les commandes sont prêtes et qu'une notification peut ainsi être envoyée au client.

Localiser les articles dans des endroits spéciaux en magasin

Si les allées et les rayons sont parfaitement référencés, il peut arriver que le stock recherché se trouve à d'autres endroits, que ce soit par exemple en vitrine, sur un mannequin, ou dans l'arrière-boutique. Pour éviter de chercher des produits qui ne seraient pas à leur emplacement habituel, les magasins pourront opter pour des codes spéciaux sur la liste de picking, afin d'indiquer au personnel comment retrouver rapidement.

Les habitudes des consommateurs se sont profondément modifiées depuis un an. Les commerçants ont su s'adapter en adoptant de nouveaux processus agiles et durables pour mettre en oeuvre de nouveaux modes de livraison.

Alors que les magasins viennent juste de ré-ouvrir, réfléchir à leur process de picking devrait leur permettre d'améliorer l'efficacité de leurs équipes de ventes, de répondre aux nouveaux besoins des clients et d'augmenter leurs ventes.

Par Thomas Hindré, VP Europe du sud, Fluent Commerce

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande