Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Paiement en magasin : Comment Yavin veut supprimer les commissions bancaires

Publié par le - mis à jour à
Paiement en magasin : Comment Yavin veut supprimer les commissions bancaires

Le Fintech Yavin veut disrupter l'encaissement en magasin avec une gamme de terminaux de paiement nouvelle génération et une méthode de paiement de compte à compte gratuite.

Je m'abonne
  • Imprimer

Yavin veut bousculer les grands réseaux Visa, Mastercard grâce au paiement de compte à compte. L'initiation de virement combinée au déploiement de l'Instant Payment permet de réaliser un paiement instantané et garanti. Et surtour gratuit.

Jusqu'à présent seuls les réseaux de cartes CB, Visa et Mastercard étaient en mesure de garantir en quelques secondes qu'un paiement réalisé par un client sera bien payé à un marchand.

C'est cette garantie qui a permis le développement des moyens de paiement numériques. Désormais, l'Instant Payment offre la même garantie de paiement aux marchands avec deux intérêts majeurs. D'abord l'obtention des fonds instantanément, versus 24/48 heures avec les réseaux cartes traditionnels. Ensuite, des frais réduits à 0. Les frais bancaires d'interchange et de frais réseaux ne sont pas appliqués lors d'un virement instantané.

Concrètement, avec le terminal de paiement de Yavin, le commerçant entre un montant à encaisser sur le terminal de paiement. Un QR code est généré et s'affiche sur le terminal. Le client scanne le QR code avec son smartphone, qui le redirige vers l'application de sa banque afin de valider le montant. Le commerçant reçoit les fonds immédiatement et est notifié sur le terminal.

Comment Yavin gagne-t-il sa vie ? Le modèle économique Yavin se concentre sur les services associés aux paiements et non sur les commissions de transaction.

Depuis son lancement, Yavin réduit les factures de paiement des commerçants en mettant en concurrence les différentes offres des banques. Cela permet aux commerçants de toujours bénéficier des meilleures conditions. Le gain est non négligeable pour les commerçants avec des paniers élevés ou qui s'adressent à des clients professionnels. Prenons l'exemple d'un commerçant qui vend 1 000 € de matériel professionnel à une entreprise. Les frais d'interchange et de réseaux sur une carte professionnelle s'élèvent à près de 1 %. Soit 10 € d'économies !

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande