Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Greenweez fait de la transition responsable sa raison d'être

Publié par Fiona Gentilleau le - mis à jour à
Greenweez fait de la transition responsable sa raison d'être

Greenweez, plateforme de vente de produits bio et responsables, continue de grandir à l'échelle européenne en élargissant son offre grâce à sa marketplace. Comment la marque se place-t-elle en précurseur de la transition responsable ?

Je m'abonne
  • Imprimer

Lancée il y a 13 ans, Greenweez est d'abord une plateforme d'e-commerce spécialisée dans la vente de produits green. "Lorsque nous avons développé Greenweez, nous voulions commercialiser des produits green, mais par green nous n'entendions pas forcément de l'alimentaire. On développait tout type de produits en passant même par des gadgets comme des mini-panneaux solaires pour recharger son téléphone. Aujourd'hui, lorsqu'on regarde ce qu'on proposait, on en rigole. En tout cas, ça a suffisamment fonctionné pour qu'on en vienne à vendre des produits alimentaires bios sur internet à partir de 2009", explique Romain Roy CEO et fondateur de Greenweez.

Après avoir conquis le territoire de la distribution bio en ligne, Greenweez se place en leader et les enseignes de la grande distribution comme Carrefour s'intéressent à la plateforme digitale. "Nous avons été rachetés par Carrefour en 2016, c'est un mariage heureux encore aujourd'hui. À l'époque, ils souhaitaient promouvoir la vente de produits bio. Carrefour nous laisse libre de nos décisions et initiatives tout en nous aidant financièrement", détaille Romain Roy.

Une des clés du succès de Greenweez selon son fondateur c'est d'avoir su écouter ses clients : "nous avons reçu beaucoup de demandes pour vendre largement de la consommation durable et responsable, et pas uniquement dans l'alimentaire bio sur lequel on s'était focalisé pendant des années", souligne Romain Roy. Et le meilleur moyen de le faire pour Greenweez c'est d'avoir une marketplace : "Le lancement de la marketplace sur le site nous a permi d'avoir une pluralité de vendeurs et donc d'avoir une proposition globale croissante. Nous sommes passés de 15 000 offres à près de 80 000 références sur le site en quelques mois", explique le fondateur de Greenweez. D'ici à la fin de l'année, l'entreprise compte proposer 150 000 références et vise même 300 à 400 000 offres l'année prochaine.


Avec sa marketplace, conçue en partenariat avec Miracle, Greenweez développe ainsi son offre et arrive désormais dans le marché de l'occasion et du reconditionné. " Notre idée de départ ce n'est pas seulement de vendre de l'IT reconditionnée, il s'agit d'une véritable réflexion dans le cadre d'une consommation globale plus responsable. Pour nous lancer dans ce marché, nous devions démarrer avec une thématique facile d'accès et c'est pour cela qu'on commence par des appareils technologiques reconditionnés comme des téléphones ou des tablettes ", rappelle Romain Roy.

Greenweez propose du reconditionné en France, "c'est vrai qu'on se limite au territoire national pour reconditionner nos produits mais c'est une valeur essentielle à notre marque. D'ici quelques années, notre place de marché dans son ensemble doit représenter 50 % de notre chiffre d'affaires, c'est l'un de nos objectifs. Chez Greenweez, nous sommes convaincus que la proposition multisectorielle est amenée à rester pérenne et à avoir un effet positif pour la consommation responsable", exprime le CEO de la plateforme.

Après avoir racheté leurs concurrents italiens, espagnols et bientôt belges, Greenweez s'est fixé plusieurs objectifs : "Notre première ambition c'est de se tenir à notre raison d'être : "Mieux consommer pour rendre le monde meilleur". Notre deuxième objectif c'est de devenir la place de marché référente de la consommation responsable en Europe. Ce projet, nous l'avons lancé en France mais désormais nous allons l'étendre à plus grande échelle. Chez nous, plus la croissance est importante plus nous convertissons de personnes à une consommation responsable." détaille Romain Roy.

Le rachat de Greenweez par Carrefour a surpris certains consommateurs de la première heure comme l'explique Romain Roy : "nous travaillons désormais avec un industriel qui, à l'époque, a pu apparaître comme le centre de la surconsommation mais qui a désormais changé. C'est une illusion de dire que la transition responsable se fera sans les industriels et la grande distribution. Chez Greenweez, cela nous paraît utile de travailler avec l'un des plus gros acteurs de la distribution pour essayer de faire bouger les mentalités plus largement sans avoir à bousculer notre ligne de conduite et nos valeurs."

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande