Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Comment la seconde main peut faire revenir les clients en boutique ?

Publié par le - mis à jour à
Comment la seconde main peut faire revenir les clients en boutique ?

La solution digitale The Second Life permet aux commerçants de se lancer sur le marché de la seconde main essentiellement capté par les sites de vente en ligne comme Vinted.

Je m'abonne
  • Imprimer

Durement touchés par les mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire, les boutiques et commerces multi-marques de mode vont enfin pouvoir rouvrir leurs portes le 19 mai prochain.

Face à cet enjeu, Thunderstone, le spécialiste des solutions phygitales pour le retail, propose une solution inédite : The Second Life.

L'application mobile tout en un propose aux retailers de développer une activité de collecte et de revente des articles de seconde main au coeur de leurs magasins. Concrètement, les clients déposent leurs vêtements ou tout autre article de seconde main en boutique. Grâce à son application, le vendeur fixe des conditions de reprise avec des prix définis par un argus intégré. Le client reçoit alors directement un bon d'achat à dépenser en magasin. Les articles dont, soit revendus dans un corner dédié en magasin, soit confiés aux plateformes partenaires telles que Vestiaire Collective.

Comment ça marche ?

· Le client dépose son vêtement en magasin, en suivant les conditions de reprise, disponibles depuis l'application (marques acceptées, nombre de pièces, etc.)

· En suivant l'argus, le vendeur fixe le prix depuis l'application, crée le fichier client et prend une photo de l'article.

· Il reçoit immédiatement un bon d'achat via l'application, il peut alors l'utiliser en magasin dans un délai de 3 mois.

Dynamisation du trafic en boutique et participation aux objectifs de développement durable

Pour les commerçants, The Second Life est un moyen de développer une démarche éco-responable, en accord avec les nouvelles exigences des consommateurs. Cela permet notamment de dynamiser le trafic en magasin en attirant et en fidélisant une nouvelle clientèle, et d'augmenter les ventes du retailer, grâce au mécanisme du bon d'achat. Ils sont déjà une cinquantaine en cours d'installation.

Pour les clients, c'est une façon de revendre facilement leurs vêtements, en éliminant les contraintes logistiques et chronophages des plateformes digitales (prise de photo, certification, mise en ligne, gestion du colis...). Ils participent à un cercle vertueux social, économique et local au bénéfice des commerces et des habitants du quartier.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande