Recherche
Magazine Marketing
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine

5 start-up de la "food" à suivre

Publié par Floriane Salgues le

Yaourt fermier, confiserie saine, viande végétale... Voici une sélection de start-up "food" qui réinventent l'alimentation. Et qui peuvent compter, pour grandir, sur le soutien de la grande distribution.

Je m'abonne
  • Imprimer
Né d'une seule ferme : le lait n'est pas laid

Né d'une seule ferme (NUSF) est indissociable de la double expérience de son fondateur, André Bonnard. Sur le terrain, le producteur de lait dans une exploitation tournée vers la vente directe constate que "la seule solution pour développer les exploitations, face à la pression de l'urbanisation sur le foncier agricole, est d'aller chercher de la valeur avec de nouveaux produits et de nouvelles activités". Avec sa casquette de secrétaire (jusqu'en mars 2020) de la Fédération nationale des producteurs laitiers, il ouvre les yeux sur l'image "peu naturelle" dont souffrent les produits laitiers et frais auprès des consommateurs. Naît NUSF, qui propose aux éleveurs la location d'une yaourterie. En échange, un accompagnement de la commande à la facturation, dans la conception, directement dans les fermes, de yaourts.

Pour la commercialisation, la start-up s'appuie, depuis juillet 2020, sur le réseau de distribution d'Intermarché. "Le partenariat offre à l'exploitant la production de volumes immédiats, avec un investissement limité, et aux consommateurs un accès direct à des produits locaux et fermiers", explique André Bonnard. À la fin octobre 2020, cinq fermes sont installées - 280 producteurs sont candidats -, pour une distribution dans 14 départements. La vente en région parisienne devrait être accessible d'ici fin 2020. A noter que le QR code apposé sur l'emballage permet d'expliquer le mode de production avec transparence.

En bref, Né d'une seule ferme, c'est...

Une distribution dans 130 magasins Intermarché en octobre 2020 (en exclusivité)

Le souhait de se diversifier dans les compotes et les céréales

L'ambition de lever 2 millions d'euros d'ici juin 2021 (à date, a levé la moitié)

Journaliste pour Emarketing.fr et le magazine Marketing, je parle souvent data, digital et médias sociaux. Et quand je me tais, je tweete : @FloSalgues [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet