La saga Tati : des bacs à fouille à la fast fashion

Publié par Christelle Magaud le

Des premiers bacs à fouille, en 1948, à son dernier concept mode d'aujourd'hui, Tati a bien changé. L'occasion pour nous de revenir sur son histoire et sur les recettes de son succès.

Je m'abonne
  • Imprimer
1955 : le petit magasin tati est devenu grand

Dans ce contexte d'après-guerre, les bacs à fouilles (ou poupouilles !) connaissent le succès : Jules Ouaki rachète les magasins autour de sa boutique historique, pour créer un magasin de 2800 m2. Environ 8 000 clients rentrent chaque jour chez Tati.

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Retail

Par Clément Fages

Le Groupe Médiaperf annonce le rachat de Fidme, start-up française spécialisée dans la dématérialisation des cartes de fidélité qui compte plus [...]