La saga Tati : des bacs à fouille à la fast fashion

Publié par Christelle Magaud le

Des premiers bacs à fouille, en 1948, à son dernier concept mode d'aujourd'hui, Tati a bien changé. L'occasion pour nous de revenir sur son histoire et sur les recettes de son succès.

Je m'abonne
  • Imprimer
1955 : le petit magasin tati est devenu grand

Dans ce contexte d'après-guerre, les bacs à fouilles (ou poupouilles !) connaissent le succès : Jules Ouaki rachète les magasins autour de sa boutique historique, pour créer un magasin de 2800 m2. Environ 8 000 clients rentrent chaque jour chez Tati.

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet