[Retailoscope] Lidl : du hard au smart discount

Publié par Christelle Magaud le

C'est un cas d'école. Le chantre du hard-discount Allemand, Lidl, a opéré un repositionnement radical. Il est passé du "hard" discount au "smart" discount sans dégrader son image prix. Explication en images.

Je m'abonne
  • Imprimer
Sortie du hard-discount en 2012

Nom de code : pôle position. Voici de quelle manière est baptisé en interne le projet de renouveau du groupe. C'est en octobre 2012 que la nouvelle histoire de Lidl (propriété du groupe allemand Schwarz) commence. En effet, à cette date, les dirigeants ont annoncé à leurs salariés qu'ils abandonnaient leur modèle de hard discount. Et fixent alors un nouvel objectif : muter vers un positionnement de supermarché de proximité (il existe un point de vente installé à moins de 10 km de chaque foyer !) avec une montée en qualité de l'offre produits.

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet

Retail

Par Barbara Haddad

Bénéfices et avantages concurrentiels, prix, cibles et canaux d'activation... Découvrez, sur un seul tableau, l'ensemble des solutions drive-to-store [...]

Retail

Par Eloïse COHEN

M. Moustache lance [re]colte, une semelle entièrement recyclée qui devrait équiper, à terme, tous ses modèles. Une démarche éco-responsable [...]