Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Moyens de paiement : quelles solutions pour quels enjeux en 2020 ?

Publié par Barbara Haddad le

Face à un parcours d'achat devenu omnicanal, retailers et e-commerçants doivent répondre à deux enjeux majeurs autour du paiement : celui de la rapidité et celui de la sécurité du processus d'achat. L'objectif étant d'arriver à une expérience client sans couture et d'éviter les abandons de panier.

Je m'abonne
  • Imprimer
© Freepik La DSP2 : le grand défi de 2020.

" 2020 est l'année de la mise en place de la DSP2. Cette échéance réglementaire ouvre de nouvelles perspectives et va conditionner de nouveaux usages dans le paiement", annonce Anton Bielakoff, directeur général de Lyra. Cette nouvelle directive vient servir l'enjeu de sécurisation du paiement en ligne, en imposant une double authentification via des leviers différents : connaissance d'un code, possession d'un smartphone, empreinte digitale etc. "Les marchands vont donc subir une double pression : celle des consommateurs,qui souhaitent toujours plus de simplicité dans leurs paiements, et du marché, avec une fragmentation toujours plus grande des moyens de paiement en France et à l'international. Le tout, dans un contexte où les marchands ont jusqu'au 31 décembre 2020 pour se mettre en conformité avec les exigences d'authentification forte et les contraintes de sécurité qu'elle impose", explique Guillaume Princen, directeur général Europe Continentale de Stripe. En effet, ces règles d'authentification plus fortes vont surement avoir pour conséquence des authentifications automatiques au moment de payer ses achats en ligne, là ou certains e-commerçants ne réservaient l'authentification forte qu'à des profils où le score de risque était conséquent. "Ceci peut avoir un impact sur l'augmentation des abandons de paniers : tout ce qui peut entraîner de la friction est dangereux pour le e-commerçant. Ainsi, même si 56% des consommateurs estiment que la sécurité des paiements est un critère prioritaire ils sont aussi 59%à déclarer ne plus acheter sur un site si le délai de confirmation de paiement est trop long", poursuit Grégoire Bourdin. De plus, il y a aussi la dimension internationale à prendre en compte au niveau des sites marchands : " 85% de nos clients sont en France mais 20% de nos marchands sont à l'étranger, ce qui ajoute une certaine complexité du fait des spécificités techniques et financières propres à chaque pays. il est donc essentiel de tenir compte des complexités réglementaires propres à chaque pays lors de son développement à l'international", précise Maxime Brousse, CEO de Selency, plateforme collaborative d'achat/revente de mobilier de seconde main.

Passionnée de veille et d'innovation, je suis à l'affût des dernières initiatives menées par les marques et enseignes ainsi que les nouveaux leviers marketing [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet