Les 3 tendances phares du Retail's Big Show 2020

Publié par Dalila Bouaziz le

La grand-messe mondiale de la vente au détail et de la distribution, le Retail's Big Show, vient de fermer ses portes à New York. Cette année, pas de grande révolution technologique mais de nouveaux cas d'usage de l'IA pour une meilleure exécution en magasin et en entrepôt. Retour sur les trois thématiques phares du salon.

Je m'abonne
  • Imprimer
La robotique plus poussée en entrepôt

De nombreuses jeunes pousses ont de nouveau présenté cette année des robots pour automatiser, notamment, les entrepôts alimentaires. "La robotique, couplée au computing vision, se confirme comme une véritable tendance au Retail's Big Show, indique Alexandre Bres, Managing Director d'Accenture, en charge du retail alimentaire en France et au Benelux. Nous assistons à une vague de robotisation des entrepôts, via une nouvelle ère dans le pointage des inventaires. Nous observons que les robots se déploient à grande échelle auprès des distributeurs." Le leader de la distribution Walmart avait annoncé l'an dernier le test de robots dans 50 de ses magasins aux États-Unis, avec Bossa Nova Robotics. La start-up était présente cette année encore. À la NRF 2020, le distributeur américain a annoncé le déploiement à grande échelle dans 1 000 points de vente de robots Bossa Nova Robotics d'ici cet été. Ces robots scannent les étagères trois fois par jour dans les magasins Walmart, où ils fournissent aux directeurs des rayons des mises à jour des stocks, mais aussi des alertes en cas de nécessité de réapprovisionner les rayons.

Zebra Technologies a également présenté sa nouvelle solution d'automatisation intelligente SmartSight qui améliore les opérations en magasin et l'expérience client dans les enseignes de la vente de détail, ainsi que dans les supermarchés/hypermarchés. Elle repose sur la vision par ordinateur, le machine learning, l'automatisation des flux et les capacités robotiques du système d'automatisation mobile d'entreprise EMA50 de Zebra pour identifier avec précision les ruptures de stock, les incohérences de prix et les problèmes de planogramme en rayon. Cette solution disponible uniquement par abonnement est la première à utiliser ces données pour générer des actions correctives pour les terminaux mobiles des vendeurs et ainsi résoudre ces problèmes en temps quasi-réel.

Dans la même lignée que la société britannique Ocado, Fabric, une start-up israélienne connue sous le nom de CommonSense Robotics, a développé une solution de micro-fullfilment (mini-centres de traitement) afin de répondre aux attentes des clients notamment de l'e-commerce. Contrairement aux autres solutions, Fabric offre aux détaillants une grande flexibilité pour créer une solution personnalisée en fonction de leur inventaire et de la portée souhaitée. La start-up a établi un partenariat avec un certain nombre de détaillants en alimentation pour exécuter et livrer les commandes en ligne en moins d'une heure via un entrepôt automatisé notamment pour les zones urbaines dans des espaces réduits. Autre jeune pousse, Gather est une plateforme de gestion des stocks autonome pour les entrepôts, via des drones. Gather indique que les tâches qui prenaient auparavant deux heures aux employés peuvent désormais être effectuées en huit minutes.




Chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr, ainsi que les magazines print associés, je couvre l'actualité des enseignes [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet