Recherche
Se connecter

4 idées reçues sur le magasin physique

Publié par le

Les points de vente jouent désormais un rôle hybride auprès des consommateurs. Ces derniers s'y rendent pour trouver de l'information, toucher et tester des produits et même y vivre des expériences uniques et conviviales.

Je m'abonne
  • Imprimer
Le magasin se résume à la richesse de ses linéaires

"Il ne suffit plus de poser des produits sur une étagère pour qu'ils se vendent. Ce système est révolu et appelé à être réinventé", affirme Sébastien Pingault, directeur des ventes de King Jouet. Les magasins se transforment donc peu à peu en lieux d'expérimentation où l'on peut manipuler les objets et même parfois les tester en conditions réelles. Ainsi, Boulanger a imaginé " Comptoir ", des points de vente où les modèles d'exposition (machine à café, lave-linge ou robots de cuisine) sont branchés, et fonctionnels. Tel est le cas chez King Jouet. Quant aux parfumeries, ce sont des échantillons ou des poses de crème et maquillage qui sont proposés pour tester les produits avant achat. Les clients vérifient ainsi que les articles présélectionnés en ligne correspondent bien à leurs attentes, demandent des informations supplémentaires aux conseillers de vente et comparent plusieurs produits.

La bonne pratique : Chez Decathlon , des mini-terrains de sport sont installés près des produits pour essayer, par exemple, des chaussures à crampons sur du gazon synthétique.

Pour aller plus loin :

Picwic : du magasin de jouets au magasin pour jouer


Barbara Haddad

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet