Recherche
Se connecter

Truffaut, l'omnicanalité verte

Publié par le | Mis à jour le
Truffaut, l'omnicanalité verte

Les jardineries Truffaut ont décidé de s'affirmer comme omnicommerçant et souhaitent développer les expériences clients dans un esprit moderne, innovant et dynamique.

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer

Derrière le nom Truffaut se cache une véritable saga familiale, construite par quatre générations, qui n'ont cessé d'égrainer leur passion pour le végétal. Charles Truffaut père a ouvert le premier établissement en 1824 à Versailles, et c'est en 1927 que s'installera, à Paris, le premier magasin Georges Truffaut, quai de la Mégisserie. "Fort de ces 180 ans d'histoire, l'ADN de Truffaut réside dans l'expérience et l'amour du jardin. Notre concept, c'est d'abord le végétal, la qualité, en travaillant main dans la main avec les producteurs, 75 % de notre offre étant française", explique Catherine Jousse, directrice marketing et e-commerce de Truffaut. Allier histoire et modernité, c'est la problématique actuelle de l'enseigne, qui est bien décidée à être dans l'ère du temps, en développant l'omnicanalité.

Click and collect et phygitale

En point d'orgue, l'amélioration du service de livraison. Avec la start-up Deliver.ee, Truffaut a réduit le temps de livraison urbaine à moins d'une heure. Et offre aux Parisiens, grâce à son partenariat avec Amazon Prime Now, un service premium avec choix du créneau de visite. "On doit être capable de livrer partout, très rapidement et d'installer nos produits directement chez le client", résume la directrice marketing et e-commerce. Mais ce n'est pas tout.
Si l'enseigne spécialisée a amélioré la navigation sur son site web, et développé le click and collect, les magasins restent les vecteurs d'une expérience client riche et créative. L'espace créatif, pensé pour petits et grands, organisé en ateliers sur la composition du monde végétal, les plantations de saison, la découverte de la nature ou les techniques de jardinage, accueille, le mercredi, des anniversaires, tandis que l'espace potager avec présentation 3D, des écrans à l'entrée diffusant les informations du magasin et celles du quartier, sans oublier des bornes interactives centralisant le catalogue apportent une touche phygitale. Le groupe fait aussi appel à un visual merchandiser, notamment pour les "capsules", ces petites maisons en bois montées sur des roulettes où sont mises en avant des collections selon des thématiques très tendances.

Côté produit, l'enseigne préférée des Français dans la catégorie Jardinage mise sur des compositions "prêtes à poser" ou "do-it-yourself" avec un large choix de plantes, de cache-pots et de déco. C'est le cas de Fleurenville, service qui installe directement chez les clients des jardinières, arbustes en pot, potagers et plantes d'intérieur, faciles à entretenir et adaptées à la vie urbaine. De quoi faire le pont entre expérience physique et numérique...

Laurence Moisdon

La rédaction vous recommande

Par Cofidis Retail

Lenjeu du retail consiste reenchanter lexperience client et apporter autre chose quune simple vente dun produit La Consumer Journey nest plus [...]

Sur le même sujet

Retail

Par Dalila Bouaziz

CGI, l'un des leaders mondiaux du conseil et des services numériques, dévoile les résultats de son baromètre mondial et multi-sectoriel réalisé [...]