Krys : la personnalisation de l'offre, leitmotiv de 2021

Publié par Clément Fages le - mis à jour à
Krys : la personnalisation de l'offre, leitmotiv de 2021

Signature Krys, c'est la grande nouveauté de ce début 2021 chez Krys. Une offre qui permet à l'enseigne coopérative de dévoiler un nouveau parcours optique, à même d'offrir une expérience plus personnalisée à des clients autant sensibles à la notion de plaisir qu'à celle de santé visuelle.

Je m'abonne
  • Imprimer

La nouvelle offre a fait l'objet de campagnes TV et VOL de six semaines à partir du 7 février, avec en soutien une campagne d'influence, des activations CRM et des relations presse. L'objectif : toucher 85% des Français. Mais en matière de théâtralisation des magasins, elle se fait plutôt discrète : outre de la PLV, c'est surtout le message "Ne soyez plus gêné, entrez pour découvrir le nouveau confort visuel", qui attire l'attention en vitrine, et donne le ton : avec sa nouvelle offre Signature Krys, l'enseigne coopérative veut en finir avec la gêne visuelle. "Ce n'est pas une opération promotionnelle ou la transformation de nos boutiques en showroom ! Signature Krys, c'est avant tout le lancement de nouveaux verres ultra-personnalisés, que nous produisons dans notre usine de Bazainville. Nous pouvons ainsi proposer un parcours de soin plus personnalisé. Il ne se communique pas : il se vit !", indique Bruno Censier, le directeur de la marque, qui liste les problématiques auxquels font face les acteurs du marché de l'optique en 2021 : "En dehors de l'achat de solaires, sur lequel nous rivalisons avec les enseignes de mode, nous sommes sur un marché de la contrainte. En conséquence, nous avons toujours cherché à développer la notion de plaisir. Quand Krys s'est lancé dans les années 60', acheter des lunettes c'était comme aller en pharmacie. Ce sont nos opticiens qui, pour la première fois, ont sorti les montures des tiroirs en proposant le libre service optique, pour que cet achat se rapproche d'un acte de shopping. Mais la notion de santé reste centrale : 74% des Français que nous avons sondé avant le lancement de Signature Krys indiquent qu'ils ne comprennent pas les spécificités des verres qu'ils achètent. Par ailleurs, la montée en gamme constante aboutit à une frustration chez ceux qui ne peuvent pas s'offrir "le meilleur". C'est à cette situation que nous voulons répondre."

Baisser le taux d'inadaptation visuelle

Avec Signature Krys, l'enseigne propose des verres à prix unique selon leur type (de 65 euros pour les verres simples à 200 euros pour des verres progressifs), indépendamment de la correction. "Nous mettons l'accent sur la santé, en incluant de base des options comme les verres anti-lumière bleue ou la protection UV 100%. Le haut-de-gamme est ainsi accessible à tous. Seules les options de confort sont encore pratiquées, comme les verres affinés ou antibuée", explique Bruno Censier, qui détaille ensuite les étapes du nouveau parcours optique de Krys : "Comme auparavant, on challenge l'ordonnance de l'ophtalmologue pour vérifier qu'elle correspond bien à la gêne éprouvée par la personne. Nous utilisons ensuite une application de visagisme sur tablette, afin de conseiller un type de monture au client. L'intérêt n'est pas qu'esthétique : la structure de la lunette doit être choisie avec autant de précision que les verres qu'elle porte, sinon la correction n'est plus adaptée ! C'est aussi l'intérêt de la prise de mesure digitale, qui est bien plus précise que le pupillomètre. Enfin, il y a les tests de capacités visuelles, qui vont nous permettre de réaliser les verres les plus personnalisés possibles : le porteur a-t-il une vision périphérique ou centrale ? De quelle façon positionne-t-il sa tête pour lire ? Etc. Cela complète l'entretien classique avec l'opticien qui détermine comment les gens utilisent leur lunettes." Pour Krys, l'objectif est de faire baisser au maximum le taux d'inadaptation visuelle, qui touche encore de 8 à 10% des personnes qui viennent de se faire équiper, améliorant ainsi autant la satisfaction du client que la performance de l'opticien. Sur les 905 magasins du réseau coopératif, 500 proposent déjà cette nouvelle offre, dont le déploiement est le projet phare de 2021 pour la marque.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet