E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Pub en ligne : Google a bloqué 5,6 millions de comptes d'annonceurs

Publié par Floriane Salgues le | Mis à jour le
Pub en ligne : Google a bloqué 5,6 millions de comptes d'annonceurs

Google dévoile, le 4 mai, son rapport annuel sur la sécurité de la publicité en ligne. Le groupe technologique a bloqué ou retiré plus de 3,4 milliards de publicités contraires aux règles ou frauduleuses - versus 130 millions il y a dix ans.

Je m'abonne
  • Imprimer

Publicités frauduleuses, communications pro russes, promotions du déni du changement climatique... Google annonce poursuivre sa lutte contre "les utilisations malveillantes de notre réseau publicitaire afin de le rendre plus sûr pour les particuliers, les entreprises et les annonceurs", explique Scott Spencer, VP of product management, ads privacy and safety, dans un billet de blog. Google a, ainsi, introduit ou mis à jour plus de 30 règles à l'intention des annonceurs et des éditeurs - comme un système de trois avertissements en cas de non-respect répété des règles relatives aux publicités.

Selon son rapport sur la sécurité de la publicité en ligne, dévoilé le 4 mai, la firme aurait retiré plus de 3,4 milliards d'annonces, limité la diffusion de plus de 5,7 milliards de publicités et suspendu plus de 5,6 millions de comptes d'annonceurs. Il y a deux ans, le nombre de suspensions de comptes s'élevait à 1,7 million, soit une multiplication par trois sur l'année. La diffusion de publicités sur plus de 1,7 milliard de pages d'éditeurs (contenus sexuels, logiciel malveillant, jeu en ligne, alcool, promotion et ventes d'armes...) aurait également été bloquée ou restreinte, tandis que l'intégralité des sites de 63 000 éditeurs a subi ce blocage.

Pubs liées... à la guerre en Ukraine

Le rapport de Google ne concerne que cette année. Pour autant, le groupe a déjà pris des mesures sécuritaires. Plus de 8 millions de publicités en rapport avec la guerre en Ukraine, au regard de la règle sur les événements sensibles, ont été bloquées. Google annonce également avoir supprimé des publicités de plus de 60 médias financés par l'État russe. Scott Spencer précise : "Nous avons réagi rapidement et avons classifié [la guerre en Ukraine] en tant qu'événement sensible, pour éviter que des publicités ne profitent de la situation. Ceci s'ajoute à notre règlement interdisant la diffusion de publicités ou la monétisation de contenus qui incitent à la violence ou nient l'existence d'évènements tragiques." Google a également suspendu la majorité de ses activités commerciales en Russie.

Pubs liées... au Covid-19

Depuis le début de la pandémie, Google a annoncé le blocage de la diffusion de plus de 106 millions de publicités liées à la Covid-19, notamment celles contredisant le consensus scientifique officiel. "Les activités frauduleuses menées par des acteurs malveillants ont augmenté lors de la pandémie, souligne le VP of product management, ads privacy and safety, dans le même post de blog. En 2021, nous avons de nouveau observé leurs agissements, plus sophistiqués, à plus grande échelle, et appliquant une multitude de tactiques pour échapper à notre vigilance. L'une de ces méthodes consiste à créer des milliers de comptes simultanément, à la suite de quoi les acteurs malveillants recourent généralement à des techniques comme la dissimulation ou la manipulation de texte ; les créations et les textes publicitaires que nos équipes et nos systèmes examinent sont différents de ceux que voient nos utilisateurs, ce qui rend leur détection et leur neutralisation plus difficile que pour une création classique." Pour endiguer les activités frauduleuses, Google travaille à la vérification de l'identité des annonceurs et à la détection d'actions coordonnées entre plusieurs comptes.

Et pour 2023 ?

Pour 2023, il reste la dernière fonctionnalité de Google : "À propos de cette annonce", déployée dans le monde entier pour aider les utilisateurs à comprendre pourquoi une publicité a été diffusée et quel annonceur l'a diffusée. Les utilisateurs ont également la possibilité de signaler une publicité ou bloquer une publicité qui ne les intéresse pas.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande