E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Greenpeace lance un service de livraison avec des plats dégueus

Publié par le - mis à jour à
Greenpeace lance un service de livraison avec des plats dégueus

L'agence Jellyfish a imaginé pour Greenpeace un concept de campagne qui vise à détourner les codes des startups food, pour faire émerger le sujet du droit pour tous à avoir une alimentation saine et respectueuse de l'environnement.

Je m'abonne
  • Imprimer

Ce n'est pas parce que c'est accessible que nous devons accepter de manger n'importe quoi. C'est le concept de Survifood, le service de livraison de plats immangeables, imaginé pour Greenpeace France par l'agence digitale Jellyfish, qui a remporté après compétition la réalisation de cette campagne. Une opération visant à interpeller les jeunes Françaises et Français pendant la campagne présidentielle. Afin de faire émerger le sujet du droit pour tous à avoir une alimentation saine et respectueuse de l'environnement, les équipes de Jellyfish ont imaginé un concept de campagne qui vise à détourner les codes des startups food.

À situation absurde, réponse absurde

Survifood, qu'est ce que c'est ? Une fausse plateforme livrant des plats infects à moindre prix pour les jeunes. Une entreprise à l'appétit commercial dévorant dont l'offre se résume à ces mots : "la faim justifie tous les moyens." Survifood est en réalité un miroir grossissant. Le reflet du quotidien d'une partie de la jeunesse en France qui ne mange pas à sa faim. Et souvent mal.


À travers Survifood, Greenpeace France souhaite interpeller les candidats à l'élection présidentielle, susciter une réaction du grand public et faire comprendre, auprès d'une audience jeune notamment, que la précarité alimentaire n'est pas une fatalité. En effet, des solutions existent comme la sécurité sociale de l'alimentation, ou encore des repas sains et responsables à 1 euro dans les restaurants universitaires.

Manger. À sa faim. Et mieux.

7 millions. C'est le nombre de personnes en France qui ont recours à l'aide alimentaire. Parmi les populations concernées, de nombreux jeunes sont touchés, et en particulier les étudiants, de plus en plus en situation de précarité. Depuis la crise de la Covid-19, un étudiant sur deux estime ne pas manger à sa faim et beaucoup éprouvent des difficultés à se nourrir de manière équilibrée et abordable.

Survifood, fausse startup mais vraie campagne 360°

Du 21 février au 10 avril 2022, le service de livraison imaginaire Survifood sera soutenu en affichage et via un dispositif complet social media et influence, dont un débat sur Twitch la semaine précédant le premier tour de l'élection présidentielle. "Le droit à l'alimentation est un droit fondamental, au même titre que le droit à la santé, explique Laure Ducos, chargée de campagne Alimentation à Greenpeace France. Des solutions concrètes émergent pour faire respecter ce droit et en faire un véritable outil de transformation de notre système alimentaire et agricole, qui est à bout de souffle. Il manque une réelle volonté politique pour les mettre en place."

"En créant Survifood, nous voulons réveiller les consciences sur un sujet qui touche de plus en plus de jeunes en France sans tomber dans la fatalité" souligne Thomas Guilhot, VP Creative Jellyfish. "Cette campagne s'inspire des codes de communication de célèbres plateformes de livraisons de plats à domicile, des startups et autres licornes françaises qui chaque jour lèvent toujours plus de millions d'euros. Et si on faisait pareil, mais cette fois pour lutter contre la précarité alimentaire ? Survifood, une campagne basée sur un scénario d'anticipation et de l'absurde qui voit le jour en pleine période électorale... et ça tombe bien !".

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande