Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Nathalie Dinis Clemenceau : "Notre ambition est de redonner au Festival de Cannes la visibilité qu'il mérite"

Publié par Clément Fages le - mis à jour à
Nathalie Dinis Clemenceau : 'Notre ambition est de redonner au Festival de Cannes la visibilité qu'il mérite'

Nouveaux partenaires média du Festival de Cannes en remplacement de Canal+, France Télévisions et Brut. espèrent marquer les esprits à l'occasion de cette 75e édition. Nathalie Dinis Clemenceau, Directrice Générale Adjointe commerce de FranceTV Publicité, nous détaille les intentions du groupe audiovisuel public et le dispositif proposé aux annonceurs.

Je m'abonne
  • Imprimer

Dans le cadre d'un binôme inédit avec le média numérique Brut., dont vous commercialisez les espaces publicitaires, France Télévisions succède à Canal+ en tant que partenaire média du Festival de Cannes. Que représente ce statut pour vous et que dit-il des ambitions de France Télévisions ?

"Le Groupe France Télévisions est extrêmement fier et heureux de ce partenariat qui est assez naturel, puisqu'il est le premier financeur et diffuseur du cinéma français en clair, avec en moyenne 60 films coproduits par nos différentes filiales et 60 millions d'euros investis dans la création chaque année. Il diffuse également 400 films par an sur ses différentes antennes. Notre ambition est de redonner au Festival, pour son 75e anniversaire, toute la visibilité qu'il mérite en tant que premier Festival de cinéma au monde. Chaque semaine, France Télévisions touche 85% des Français, avec une présence dans tous les foyers. À cette puissance auprès du grand public, nous allions la capacité d'engagement d'un média social comme Brut., qui dispose d'un rayonnement international inégalé grâce à ces formats multilingues touchant 500 millions de personnes dans le monde. Cette complémentarité se retrouve également dans les formats qui sont proposés du 17 au 28 mai : France Télévisions diffuse les grands moments, de la montée des marches aux cérémonies d'ouverture et de palmarès, tandis que Brut. fait vivre les coulisses de l'évènement en live.

Pouvez-vous détailler le dispositif éditorial mis en place pour la quinzaine, ainsi que les formats publicitaires proposés aux annonceurs ?

Toutes les chaînes vont vivre au rythme du Festival jusqu'au 28 mai, avec des duplex à l'occasion de nos principales émissions comme Télématin, C à Vous et les journaux télévisés ainsi que franceinfo. Les antennes programment deux formats courts inédits : « De l'ombre à la lumière », met à l'honneur le travail des femmes réalisatrices, et « Une minute à Cannes », retrace les temps forts de la journée après le JT de 20h sur France 2. L'ambition de France Télévisions est de toucher le public le plus large possible, aussi nous diffusons en direct sur France 2 la cérémonie d'ouverture, le 17 mai à 19h, puis la soirée de clôture du Festival de Cannes, le 28 mai à 20h30. Daphné Bürki anime également Cannes Festival, une quotidienne diffusée sur Culturebox depuis la Croisette. Des émissions spéciales seront proposées depuis Cannes : La grande librairie, C ce soir et Passage des arts. Une programmation de film ambitieuse sera disponible avec plus de 50 films sur les différentes antennes du groupe et sur la plateforme France.tv. Notre groupe a produit des documentaires pour accompagner le Festival comme « Les Effrontées - Le cinéma au féminin » ou encore « Cannes : Palmes scandales et tapis rouge ». Chez Brut., au-delà des contenus produits par une équipe de journalistes dédiée, Augustin Trapenard réalise chaque jour une interview en direct. Tous ces programmes seront sponsorisés par Tik Tok et Zeiss pour France Télévisions, et par L'Oréal et Tik Tok pour Brut., qui produira des vidéos de brand content dédiées. Nous avons travaillé pour faire des écrans publicitaires qui avoisinent les cérémonies de véritables écrins. Ils seront événementialisés avec des jingles in et out dédiés et accueilleront de très belles marques.

Quid des annonceurs du cinéma ? Quel bilan tirez-vous de l'ouverture du secteur à la publicité TV ?

Les chaînes du groupe France Télévisions ont été plébiscitées par le secteur du cinéma dès l'ouverture à la publicité classique. Malgré la crise et la réouverture tardive des salles, plus de 40 campagnes ont été diffusées sur nos chaînes sur la période 2020/2021 et notre part de marché sur le secteur cinéma est plus forte que notre part de marché naturelle. Pour sa part, FranceTV Publicité a construit une offre dédiée aux sorties de films avec le dispositif "Blockbuster", dont l'objectif est de maximiser la visibilité, du week-end qui précède la sortie au mercredi suivant. Nous proposons là encore des jingles publicitaires thématisés pour mieux émerger, il faut être percutant, marquer les esprits rapidement. Beaucoup d'annonceurs privilégient l'access, la tranche horaire sur laquelle nous comptons des audiences très fortes, près de 6 millions de téléspectateurs au global de nos chaînes. Grâce à la TV segmentée, nous allons plus loin sur le ciblage pour permettre de toucher un public très affinitaire sur des genres de films spécifiques : amateurs de films de science-fiction, de super héros et de thriller. Enfin, nos environnements numériques et l'offre de Brut. permettent également de toucher un public plus jeune, ce qui est un enjeu pour les distributeurs.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande