Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

[Tribune] Netflix : La perte d'abonnés n'est pas forcement un très gros problème pour l'entreprise

Publié par le - mis à jour à
[Tribune] Netflix : La perte d'abonnés n'est pas forcement un très gros problème pour l'entreprise

Le marché du streaming se porte bien et continue de surpasser la télévision payante (qui a perdu des millions d'abonnés sur des marchés comme les États-Unis) et la télévision terrestre. La perte d'abonnés chez Netflix n'est pas forcement un très gros problème pour l'entreprise.

Je m'abonne
  • Imprimer

"La perte d'abonnés chez Netflix n'est pas forcement un très gros problème pour l'entreprise. Les abonnés sont passés de 221,84 millions à 221,64 millions, ce qui représente moins de 0,1 % de perte. On enregistre souvent une baisse d'audience au printemps/été par rapport à l'automne/hiver. Lorsque les jours rallongent, les gens préfèrent rester à l'extérieur. Il faut également tenir compte du fait que lorsque les téléspectateurs paient une redevance annuelle, ils ne peuvent pas résilier leur abonnement facilement, mais avec les services de vidéo à la demande par abonnement (SVoD) tels que Netflix, les abonnés peuvent choisir de ne pas regarder la télévision pendant quelques mois.

Cette baisse d'abonnés s'explique également par le retrait de Netflix de Russie et, plus généralement, par l'inflation qui incite les ménages à revoir leurs dépenses. Certains abonnés peuvent estimer qu'ils ont déjà regardé ce qu'ils voulaient sur le catalogue Netflix pendant la pandémie et quitter le service pour un certain temps.

Enfin, une guerre est en cours entre les streamers (appelée la guerre du streaming), et de nombreux services de SVoD se développent rapidement, comme Disney+, HBO Max, AppleTV+, ou même Paramount+, pour n'en citer que quelques-uns. Je m'attends à ce que certains téléspectateurs échangent de temps en temps un abonnement contre un autre afin d'essayer une nouvelle offre. On s'attend généralement à ce que de nombreux ménages se contentent d'environ trois abonnements, ce qui reste moins cher qu'un abonnement à la télévision payante.

Je pense que le nombre d'abonnés va continuer à baisser dans les mois à venir, ce qui obligera Netflix à s'attaquer à des problèmes qu'il aurait dû examiner depuis longtemps. Tout d'abord, il va sévir contre le partage de mots de passe, qui est monnaie courante. Le service pourrait également introduire un prix d'abonnement inférieur avec des publicités. Mais à long terme, je m'attends à ce que le nombre d'abonnés à Netflix augmente, avec un fort potentiel en Asie.

Globalement, le marché du streaming se porte bien et continue de surpasser la télévision payante (qui a perdu des millions d'abonnés sur des marchés comme les États-Unis) et la télévision terrestre."


Par Jean K Chalaby, professeur de communication internationale au département de sociologie de la City University of London


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande