E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Franck Godin (Lagardère Publicité News) : "La radio et le numérique s'achèteront avec un CPM unifié"

Publié par CHRISTINE MONFORT le | Mis à jour le
Franck Godin (Lagardère Publicité News) : 'La radio et le numérique s'achèteront avec un CPM unifié'
© Capa Pictures Lagardère News

Chez Lagardère Publicité News, l'année 2023 sera notamment marquée par une plus grande convergence entre radio et digital et par le retour de la marque Europe 2. Détails avec le directeur délégué des activités Radio et Digital de la régie.

Je m'abonne
  • Imprimer

À quoi correspond le "CPM unifié" qui figure pour la première fois dans les CGV 2023 de la régie ?

Franck Godin (Lagardère Publicité News) : La radio se vend en coût GRP et le numérique s'achète en CPM. Le coût GRP, correspond à ce qu'il faut dépenser pour toucher 1 % de notre cible - donc à un effectif de cible - ce qui permet de transposer le coût de la radio en CPM. Nous proposons d'acheter de la radio et du numérique avec un CPM identique. L'annonceur peut calculer un budget net et les performances sur cible avec un certain nombre de contacts radio, podcasts et audio. Nous profitons d'une remontée du gré à gré pour lancer cette nouvelle offre car nous pensons que ce mode de commercialisation aidera à aller encore davantage vers des offres conjointes radio et audio numérique. Chez Lagardère Publicité News, les mêmes traders vendent toute l'offre audio. C'est un signal de simplification pour le marché et les agences qui décident d'acheter les deux supports. Les CGV mettent en avant une autre innovation, le Voice Ads, qui permet d'interagir avec une publicité audio en lui répondant directement.

Europe 1 a vu son audience se réduire ces dernières années. Comment rester impactant sur les CSP + qui sont une de ses forces ?

Plusieurs de nos offres récentes ou nouvelles - Avenir, Echo Label et Consommons mieux - s'adressent en majeure partie à des cibles CSP +. Nous avons voulu garantir à nos clients une qualité d'exécution sur les thématiques RSE, une capacité d'émergence et un engagement, par exemple en s'associant à l'offre Avenir. Une campagne achetée par Clarins a permis aux lauréats des Trophées Europe 1 de l'Avenir de bénéficier gracieusement d'une campagne radio au coeur de l'été. C'est aussi une manière de montrer le sens et l'utilité d'une marque comme Europe 1.

Avec le rebranding de Virgin Radio en Europe 2 à partir du 1er janvier 2023, on assiste au retour d'une marque historique de la FM. Comment allez-vous y associer les annonceurs ?

Nous travaillons sur une nouvelle capacité d'intégration des annonceurs sur Europe 2 en partant d'une grille de Virgin Radio déjà construite dans cet objectif. Les trois émissions de la journée sont autant de contextes pour développer du brand content et des opérations spéciales avec notre studio Lagardère News Story. Au début de l'année, il s'agira surtout d'installer la nouvelle identité de la marque. Les auditeurs de Virgin Radio, dont l'âge médian est de 37-38 ans, ont grandi avec Europe 2. La marque affiche encore une belle notoriété, un fort attachement et un imaginaire très ancré autour des événements, du live... Nous allons nourrir cet ADN en enrichissant la plateforme numérique pour que la station soit dans les usages d'aujourd'hui. Dès février, Europe 2 ira chaque mois à la rencontre des Français avec de beaux événements.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande