E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Raphaël Porte (Altice Media Ads & Connect) : "Dès le 1er janvier 2023, nous commençons à commercialiser les JO de Paris 2024"

Publié par CHRISTINE MONFORT le - mis à jour à
Raphaël Porte (Altice Media Ads & Connect) : 'Dès le 1er janvier 2023, nous commençons à commercialiser les JO de Paris 2024'

La régie publicitaire du groupe Altice Media commercialise trois radios, RMC, BFM Business et BFM Radio, lancée à l'été 2022. L'offre se décline autour de trois thématiques, l'information, le divertissement et le sport, très présent dans les CGV 2023. Détails avec le directeur général de la régie.

Je m'abonne
  • Imprimer

Dans quel contexte ont été construites les CGV radio et audio de la régie ?

Raphaël Porte (Altice Media Ads & Connect) : Le média radio a repris beaucoup de vigueur chez Altice. Les audiences décollent depuis deux vagues sur RMC, qui est la première marque privée sur l'audio digital. Le digital est devenu un prolongement naturel de l'antenne, mais pas seulement car nous produisons de plus en plus de podcasts natifs. Les années précédentes, nos CGV concernaient deux radios, RMC et BFM Business. Elles en accueillent désormais une troisième depuis le lancement de BFM Radio sur le DAB + cet été. Nous la commercialisons depuis trois mois et nous sommes déjà très satisfaits des écoutes. Elle sera d'ailleurs prochainement mesurée dans l'étude EAR de Médiamétrie (ex-126 000 Radio). Le signal étant assez souvent commun avec celui de BFM TV, nous avons été amenés à produire beaucoup de pastilles ou de podcasts (Le Titre à la Une, Expliquez-nous le monde...) pour remplacer les tranches sur lesquelles il est difficile de suivre un contenu broadcast en audio.

RMC est la radio du sport. Comment positionnez-vous cette station sur l'actualité sportive très fournie de 2023 et même de 2024 ?

À peine serons-nous sortis de la Coupe du monde de football que nous nous lançons, dès l'entrée en vigueur des CGV, dans la Coupe du monde de Rugby 2023 et les jeux Olympiques de Paris 2024, deux événements dont RMC sera radio officielle. Dès le 1er janvier 2023, nous commençons à travailler sur les JO. C'est la première fois que nous commençons à commercialiser un événement sportif aussi tôt mais cela correspond à une demande globale du marché et des agences médias. Nous avons d'ailleurs davantage d'assets à proposer aux partenaires qu'il y a quatre ans car nous n'étions pas aussi forts qu'aujourd'hui sur le digital. Dès 2023, nous lançons par exemple un « écran JO » avec une identité sonore dédiée aux jeux Olympiques sous format d'auto-promo et de jingle. Nous déclinons aussi certaines de nos marques sur d'autres supports. L'expérience autour de L'After Foot, qui a désormais sa chaîne sur Twitch, nous a donné beaucoup d'idées pour aller chercher les 15-34 ans en radio et sur d'autres plateformes.

De quelle manière, par exemple ?

Les radios éphémères sont une manière de démultiplier l'offre de RMC. Nous en avons créé une pour la Coupe de monde de foot sur l'appli de la station et nous allons continuer en 2023 pour proposer plusieurs signaux, qui seront disponibles sur plusieurs players radio et monétisés de manière différente. Notre public est multisports, mais notre antenne est généraliste le matin et 100 % sport l'après-midi. Nous voulons rendre service aux auditeurs en leur proposant à tout moment de rester en contact avec les compétitions et d'écouter des contenus qu'ils pourront choisir en fonction de leurs centres d'intérêt. C'est devenu parfaitement possible grâce au digital.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande