E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing
En ce moment En ce moment

[Portrait] Carine Fouteau, Présidente et directrice de la publication de Mediapart

Publié par le - mis à jour à
[Portrait] Carine Fouteau, Présidente et directrice de la publication de Mediapart
© Sébastien Calvet

Carine Fouteau est la Présidente et directrice de la publication de Mediapart, succédant à Edwy Plenel, dernier des fondateurs du média.

Je m'abonne
  • Imprimer

Une page s'est tournée pour le quotidien numérique. Une nouvelle génération s'est installée aux commandes du journal "engagé, mais non militant" depuis le 14 mars 2024, date historique actant le départ d'Edwy Plenel, 71 ans, dernier des cofondateurs (avec François Bonnet, Laurent Mauduit et Marie-Hélène Smiejan) à tirer sa révérence. Pour lui succéder, une fidèle de la première heure, qui cultive l'esprit maison depuis 2008. Quand la figure tutélaire du média lui parle de succession, il y a deux ans, elle n'hésite pas longtemps. "Le journal est hyper sain, le modèle est parfait, on ne peut pas rêver mieux. Allons-y, quoi. Et puis, j'ai le soutien total d'une équipe formidable", s'enthousiasme Carine Fouteau, jusqu'alors directrice éditoriale du site d'information. "Je comprends l'intention, le projet du journal depuis ses débuts. J'ai vu passer les fondateurs aux manettes, je sais les difficultés qu'ils ont affrontées, et j'ai compris leur manière d'envisager une stratégie pour ce journal", argumente la nouvelle responsable.

Femmes au pouvoir

Depuis le mois de mars, elle enchaîne les prises de parole médiatique, car Mediapart, désormais, c'est elle. Ou plutôt "Elles", un quatuor féminin (avec Cécile Sourd, DG ; Lénaïg Bredoux et Valentine Oberti, directrices éditoriales), qui constituent désormais l'équipe dirigeante. "Le premier grand journal français dirigé par une équipe de femmes", se réjouit Edwy Plenel, qui tient à préciser que le passage de témoin s'est fait en douceur. "Carine s'est imposée naturellement", poursuit l'ex-président. Cette ancienne plume du quotidien Les Échos durant neuf ans est immensément reconnaissante de la confiance accordée par Edwy Plenel. Admirative, elle lui reconnaît une grande rigueur professionnelle. "C'est un homme journal, entièrement mû par la haute mission qui est la nôtre de révéler ce qui est nié, caché, ignoré", témoigne-t-elle. Cet héritage en bandoulière, l'équipe poursuit l'aventure et part à la conquête d'un nouveau lectorat. L'intention de Carine Fouteau est de "donner à voir l'équipe, sa diversité, de raconter ce Mediapart collégial et pluriel", notamment auprès d'un jeune lectorat. "La génération des 18-25 ans est très avertie des changements de la société. Nous sommes là pour raconter cette société qui leur tient à coeur", annonce la nouvelle élue. De nouveaux podcasts voient le jour, le journal s'active sur Twitch et un appel au financement participatif a été lancé pour produire un documentaire sur l'affaire Sarkozy-Kadhafi dont la date de sortie est fixée en janvier 2025. "En deux jours, nous avons déjà récolté 415 000 euros", se réjouit Carine Fouteau.

Le modèle économique de Mediapart - totalement indépendant, sans actionnaire depuis 2019 - est une réussite 16 ans après son lancement. Le site compte 220 000 abonnés, a réalisé 22,4 millions d'euros de chiffre d'affaires (2,2 millions ­d'euros de résultat net). Un des défis est de continuer à développer le portefeuille de fidèles lecteurs en maintenant une ligne éditoriale sans concession.

Éditos & co

Pour Carine Fouteau, la feuille de route est claire. "Mediapart doit être le lieu qui donne du sens pour aider les lecteurs à y voir clair dans un monde sens dessus dessous. L'enjeu, c'est de pratiquer un journalisme d'impact face à la résignation." On sent bien que l'envie est là. Entourée de son équipe, Carine Fouteau est prête à élargir son périmètre d'influence. Mais à sa façon, sans rien céder à son goût pour l'écriture et le terrain. "Je ne veux pas devenir une "chef à plumes". Il faut que je sois plus présente dans les colonnes du journal pour incarner la ligne de Mediapart et ne pas me contenter d'écrire des éditos", conclut la journaliste. Curieuse des autres et du monde, son envie de témoigner ne l'a pas quittée.


1999 Sciences Po Paris/Master en journalisme à l'université de New York

1999 Intègre Les Échos

2008 Rejoint Mediapart

14 mars 2024 Succède à Edwy Plenel

 
Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande