TV, radio, presse et social media : l'impact publicitaire du confinement détaillé

Publié par Clément Fages le

Malgré une consommation en hausse, les médias sont désertés par les annonceurs, à l'image de la TV : +46% de téléspectateurs, mais -10% d'annonceurs. Seuls les réseaux sociaux s'en sortent selon Kantar, qui dévoile une analyse média par média au travers de la première vague de son Covid-19 Monitor.

Je m'abonne
  • Imprimer
La radio perd 35% de ses annonceurs

Si 25% des sondés par Kantar évoquent une consommation en hausse du média radio, 11% des sondés disent avoir diminué leur écoute. Dans ce contexte, la durée publicitaire en radio a diminué de 16% entre le 1er et le 22 mars en 2020 par rapport à la même période en 2019. Selon Zaïa Lamari, le décrochage a eu lieu à partir du 16 mars. Si certains annonceurs comme Intermarché ou Carrefour se distinguent en appelant à soutenir les producteurs en consommant local, ou en rappelant les règles d'hygiène adoptées dans leurs enseignes, le secteur de la distribution s'est fortement désengagé (-54%). Au total, la radio a perdu 35% de ses annonceurs.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet