Quand le patrimoine s'ouvre aux marques

Publié par Clément Fages le

Le Louvre, l'Opéra Garnier, la Colonne de Juillet ou encore l'église Saint-Eustache... Ces monuments parisiens se sont ouverts aux annonceurs pour des campagnes d'affichage extérieur. À l'occasion des Journées du patrimoine, petit panorama des plus beaux spots de la capitale récemment concernés.

Je m'abonne
  • Imprimer
La place de la Concorde

La place de la Concorde accueille des monuments historiques comme l'Automobile Club de France dont la façade était jusqu'à récemment en restauration. Haut lieu du classicisme à la française, passage obligé entre le Louvre, les jardins des Tuileries et les Champs-Elysées, c'est la plus grande place de Paris et aussi l'une des plus fréquentées, notamment par les horlogers : Omega, Longines et Bréguet y ont exposé ces dernières années.

En vertu de la loi du 30 mars 1887, l'affichage est interdit sur les immeubles et monuments historiques. Mais un décret de 2007 autorise les propriétaires à financer une partie des travaux nécessitant la pose d'un échafaudage grâce à une toile publicitaire. À noter que les gains doivent être intégralement dédiés aux travaux et que la publicité ne peut excéder 50 % de la surface totale de la bâche, le reste devant reproduire la façade du bâtiment.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet