Le Nouvel An chinois inspire les marques occidentales

Publié par Stéphanie Marius le

Peu implanté en Occident, le Nouvel An chinois est un exercice de style périlleux pour les marques internationales, qui reprennent ses codes pour créer des séries limitées. L'enjeu: éviter les faux pas et de trouver un équilibre en tradition et modernité.

Je m'abonne
  • Imprimer
La Vieille Ferme mise sur sa dimension franco-chinoise

La Vieille ferme, marque de vin français présente en Chine depuis 1995, joue sur sa mascotte, le coq, à l'occasion du nouvel An chinois. La marque lance une campagne en collaboration avec l'illustratrice chinoise Cat O'Neil, qui réalise 11 dessins mettant en scène la bouteille dans des images d'Epinal liées à la vie quotidienne au pays du Soleil Levant. Les illustrations sont déclinées sur les packagings, en point de vente en Chine et sur les médias sociaux. Le recours aux symboles traditionnels tels que le dragon et la Grande muraille contribuent cependant à véhiculer une image figée de la Chine, tout autant que de l'art de vivre à la française, auprès des consommateurs, se coupant ainsi d'une cible jeune et en demande de modernité.


no pic

Stéphanie Marius

Chef de rubrique

Ancien professeur de lettres modernes, secrétaire de rédaction durant quatre ans et aujourd’hui chef de rubrique pour les sites Ecommercemag.fr et [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet