Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

En volume, les biens culturels dématérialisés dépassent les biens physiques

Publié par Catherine Heurtebise le | Mis à jour le
En volume, les biens culturels dématérialisés dépassent les biens physiques

58 % des Français se procurent légalement ou illégalement des produits culturels dématérialisés (musique, livres numériques, vidéos, applis...) selon le baromètre semestriel REC+ de l'institut GfK.

Je m'abonne
  • Imprimer

Si la grande majorité des Français (91 %) continue d'acheter des biens culturels physiques comme des livres et des CD, ils sont parallèlement 58 % à se "procurer" légalement ou illégalement des produits dématérialisés, selon le baromètre semestriel REC+ de l'institut GfK diffusé en exclusivité par l'AFP.

Au cours des 12 derniers mois, 91 % des Français indiquent avoir acheté des biens culturels physiques, que ce soit des livres papier (80 % d'entre eux en ont acheté au moins un), des CD audio (64 %), des supports vidéo (64 %) ou des jeux vidéo (49%). Mais dans le même temps, 58 % des interviewés avouent s'être également "procurés" – de manière légale et/ou illégale – des biens dématérialisés, comme de la musique (pour 45 % d'entre eux), des livres numériques (16 %), des vidéos (30 %) ou encore des applications et jeux pour mobiles (31 %). « En termes de volume, les biens dématérialisés dépassent de loin les biens physiques », à 62 % contre 38 %, résume Laurent Donzel, directeur des Marchés Entertainment GfK Consumer Choices France.

Secteur par secteur, en termes de budget, le livre papier reste largement majoritaire face à son équivalent numérique (98 % contre 2 %). Côté musique, les Français en écoutent 12 h 02 chaque semaine : la radio et la TV occupent la moitié de ce temps (6 h 02), suivies par les CD (3 h 19), la musique téléchargée (1 h 24) et la musique en "streaming" (écoute en direct, 1 h 17). Le budget annuel en musique reste presque entièrement consacré à l'achat de CD, à 88 %, laissant une part congrue à la musique téléchargée légalement (8 %) et au streaming (4 %).

Le visionnage vidéo occupe pour sa part 3 h 40 du temps hebdomadaire des Français, qui consacrent 60 % de leur budget de ce segment aux DVD. Enfin, les interviewés indiquent consacrer 10 h 14 par semaine aux jeux vidéo, que ce soit depuis l'ordinateur (40 % du temps consacré), la console de jeu de salon (24 %), la console portable (15 %) ou un smartphone (13 %). Les sondés jouent encore très peu sur tablette (7 %). Si 23 % indiquent ne jamais jouer, les "gros joueurs" – qui avouent jouer plus de 14 heures par semaine – représentent 22 % du panel.

Méthodologie : 2 311 interviews réalisées en quatre modules communs :
• Temps consacré aux loisirs ;
• Produits culturels achetés ou acquis ;
• Connaissance des nouvelles technologies ;
• Équipements du foyer.
Et un module ciblé sur les fans de musique (575), livres (578), vidéo (574) et jeux vidéo (584).

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande