Le réseau ADSL mis à rude épreuve par le télétravail

Publié par Brand Voice le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Le réseau ADSL mis à rude épreuve par le télétravail
© filadendron

En situation de confinement depuis le 17 mars, la France craignait une saturation du réseau ADSL en raison notamment de la mise en place du télétravail par de nombreuses entreprises.

Je m'abonne
  • Imprimer

À l'heure actuelle, Internet connaît quelques ralentissements, mais fonctionne correctement, grâce à quelques mesures de précaution prises par les pouvoirs publics.

Depuis le 17 mars, la France vit une situation inédite : la très grande majorité de la population est confinée à domicile, en raison de l'épidémie de coronavirus. La mise en place du télétravail, ainsi que le visionnage de plateformes de streaming ou encore l'utilisation massive d'applications de messagerie instantanée ont fait craindre une saturation du réseau.

Des mesures de précaution pour éviter la saturation

Même si les opérateurs se sont montrés rassurants, les pouvoirs publics ont rapidement pris des mesures pour éviter tout risque d'engorgement. Ainsi, à la demande du gouvernement, YouTube, Facebook, Amazon ou encore Canal + en France ont accepté de réduire leur débit de 25 % et de limiter les accès au visionnage en haute définition.

Le streaming vidéo représente plus de 50 % du trafic et consomme énormément de bande passante, et s'avère donc plus à même de provoquer une saturation que le télétravail, même si la vidéoconférence via Skype ou encore Teams, l'application de Microsoft, est également gourmande en données. Teams a vu son utilisation multipliée par 10 en Espagne et par 7 en France.

L'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) a publié un guide à l'usage des télétravailleurs, listant les problèmes de connexion pouvant se présenter et les solutions pour y remédier.

Un réseau ADSL capable de résister

Grâce à ces aménagements, le réseau connaît ponctuellement quelques ralentissements, mais semble résister à ce pic de fréquentation.

Si les fournisseurs d'accès internet ont techniquement la possibilité de brider le débit vers n'importe quel site ou serveur, ce qui permettrait par exemple de restreindre l'accès en journée aux plateformes de streaming pour favoriser les usages professionnels et le télétravail, cette mesure est illégale. La réglementation européenne interdit aux FAI de réduire l'accès à un site ou un service, en vertu de la neutralité du Net. Seule une mesure exceptionnelle permettrait de déroger à cette règle, mesure qui n'est pour l'instant pas envisagée par les pouvoirs publics.

En cas de problème de connexion, les services clients des opérateurs sont disponibles par téléphone ou internet, comme l'espace Red by SFR. Les boutiques physiques, en revanche, sont fermées, afin de protéger les employés.

En cas de saturation du réseau ADSL, ce qui n'est pour le moment pas à l'ordre du jour, les opérateurs ont la possibilité de recalibrer les réseaux. Seul problème : les interventions des techniciens sont rendues plus complexes par les mesures actuelles de confinement.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet