Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

La pédagogie marketing de l'argent de poche

Publié par AMELLE NEBIA le - mis à jour à
La pédagogie marketing de l'argent de poche

L'autonomie "financière" commence avec l'argent de poche. Plus de la moitié des parents pensent que c'est un bon moyen pour responsabiliser leurs enfants. Ipsos pour ING, révèle aussi que les français arrivent en 2ème position pour les sommes données aux enfants juste derrière les Italiens.

Je m'abonne
  • Imprimer

Plus l'enfant grandit plus ses besoins en matière d'autonomie financière augmentent. Les moins de 5 ans recevraient 2€ en moyenne par semaine et les plus de 15 ans jusqu'à 20€. Les parents européens sont ainsi 54% à verser une somme souvent hebdomadaire à leurs enfants et 48% le font pour les responsabiliser sur la notion de "valeur de l'argent". Ce sont les chiffres qu'Ipsos vient de révéler dans une étude réalisée pour ING ("Les enfants et l'argent de poche : une moment de l'apprentissage de l'autonomie financière des petits européens"). Dans les comportements l'étude pointe aussi une évolution notable dans le geste même de "remise" de cette argent de poche. Si la tirelire n'est pas tout à fait enterrée, les parents sont de plus en plus nombreux à effectuer un virement sur le compte de leurs enfants...en France les 3/4 des enfants de moins de 10 ans possèdent un Livret A, 17% sont munis d'une assurance vie et 14% disposent d'un Plan d'Epargne Logement. Et à l'adolescence plus d'un quart des plus de 15 ans disposent d'un compte courant.

Les organismes bancaires adaptent leurs offres et leur marketing client en fonction de ces évolutions comportementales. D'autant que les enfants sont en général clients de la même banque que leurs parents et leurs grands-parents (ces derniers sont d'ailleurs souvent les premiers à "offrir" un compte épargne à leurs petits-enfants).

L'argent de poche sert, pour plus de la moitié des enfants, d'abord à se faire plaisir.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande