Recherche
Se connecter

Le marché publicitaire français au beau fixe en 2018

Publié par le - mis à jour à
Le marché publicitaire français au beau fixe en 2018

Le marché publicitaire français réalise sa meilleure progression depuis 9 ans avec une hausse de +4,5% en 2018, selon les prévisions MAGNA/ IPG Mediabrands, publiées le 3 décembre 2018.

Abonnez-vous à partir de 16,20€
  • Imprimer

Les résultats de la dernière étude MAGNA, publiés par IPG Mediabrands le 3 décembre 2018 semblent favorables au marché publicitaire français et mondial. Grâce à la bonne tenue des investissements TV (près de +3%) et à la montée en puissance des médias numériques (+14%), le marché publicitaire français relève d'une croissance de +4,5% en 2018. Le marché mondial fait encore mieux avec une augmentation de +7,2%, pour ainsi atteindre la bagatelle de 552 milliards de dollars.

Le marché publicitaire français a signé sa meilleure croissance depuis 9 ans pour atteindre le seuil des 11,5 milliards d'euros. Deux facteurs expliquent cette marche en avant : l'augmentation de +3% des investissements TV, dans le sillage de la Coupe du monde de football et les recettes publicitaires numériques (vidéo, social, search, display, etc.) avec une hausse de +14%, permettant de minimiser la baisse de -1% des formats linéaires traditionnels (presse écrite, radio, publicité extérieure).

"Les dépenses publicitaires ont augmenté en France en 2018, mais elles se concentrent autour de deux familles de médias : les formats numériques et la télévision. Tous les autres médias ont souffert. Pour la première fois depuis longtemps, la croissance publicitaire française est en ligne avec la croissance européenne (France +4,5% ; Europe +4,8%)", résume Vincent Létang, auteur de cette étude et directeur de la prévision mondiale pour MAGNA, dans un communiqué. Outre l'effet Mondial 2018 et le sacre de l'équipe de France, la croissance de +3% des investissements TV s'expliquent par une hausse en parrainage (+30%), une demande conséquente des marques automobiles (+7%), de voyages/restaurants (+16%)ou encore de boissons.


Une croissance positive mais en recul pour 2019

Jamais depuis 2010, le taux de croissance au niveau mondial (sur 70 pays) avait atteint un tel résultat et celui-ci s'explique en partie par la multiplication des demandes fortes sur des événements majeurs, autour des Jeux Olympiques d'hiver, de la Coupe du monde de football et des élections américaines. La Russie et l'Inde sont les deux grands gagnants cette année avec une hausse de +14% des investissements publicitaires, tandis que la Chine (+12%) et les États-Unis (+7,5%) font partie des autres bons élèves en la matière. Les médias numériques ont grandement contribué à cette envolée, avec une augmentation de +17%, soit +1,5 point par rapport à 2017, grâce notamment à trois facteurs : les moteurs de recherche (+16%), la vidéo (+29%) et les réseaux sociaux (+33%)

Annoncée à +4% dans un premier temps, la prévision de croissance mondiale serait de l'ordre de +4,7% pour 2019, grâce notamment à l'envol encore plus significatif des formats publicitaires des médias numériques. En France, elle devrait se ralentir, pour tourner autour de +2,7%, pour cause d'absence de grand événement sportif.




Du sport au marketing, il n’y a qu’un pas. Je traite tous les aspects du marketing pour Emarketing.fr et le magazine Marketing. Pour en savoir plus : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet