Le marché publicitaire a creusé ses pertes en février

Publié par ILONA VIORNERY le

Seule la TNT semble tirer son épingle du jeu selon les indicateurs fournis par TNS MI.

Je m'abonne
  • Imprimer

En février 2009 le marché publicitaire creuse ses pertes, selon TNS MI. Presse, radio et télévision présentent en effet des évolutions plus mauvaises qu’en janvier. Alors que traditionnellement, la radio bénéficie d’une meilleure résistance en période de crise, cette fois les stations généralistes ont été elles aussi en fort repli tant en volume (-12,6%) qu’en valeur (-2,7%) après des mois plus favorables. Mais c'est l'ensemble des médias qui souffrent: à fin février le déficit s’établit à -16,2% pour la presse (magazine et PQN), -4,2% pour la radio et -13,8% pour les chaînes de télévision nationale. La publicité extérieure comme le cinéma, mesurés uniquement en investissements, sont eux aussi très fortement orientés à la baisse. Au final, seul l’univers de la TNT présente des croissances enviables : les volumes (+9,4%) comme la valeur (+71,8%) sont en forte hausse.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet