Recherche
Se connecter

Les recettes du marché publicitaire proches de l'équilibre au T1 2019

Publié par Thomas Loisel le - mis à jour à
Les recettes du marché publicitaire proches de l'équilibre au T1 2019

France Pub, l'IREP et Kantar Media ont annoncé les résultats du BUMP au 1er Trimestre 2019 avec un recul de -1,3% par rapport au 1er trimestre 2018.

Je m'abonne
  • Imprimer

Comme chaque trimestre, France Pub, l'IREP et Kantar Media publient le BUMP, le baromètre unifié du marché publicitaire, couvrant l'ensemble des médias et des canaux de communication disponibles sur le marché français. Selon les observations des trois partenaires, les recettes du marché publicitaire affichent une baisse de 1,3% ce trimestre, pour atteindre 1,9 milliard d'euros. La tendance est stable eu égard au premier trimestre 2018 qui correspondait à une baisse de -1,2% au T1 2017. La performance des cinq médias dominants - télévision, cinéma, radio, presse et publicité extérieure - connaît un bond de +0,7%.

À observer ces recettes publicitaires d'un peu plus près, certains secteurs tirent leur épingle du jeu : la télévision gagne +2,1% (vs +2,5% au 1er trimestre 2018), avec une croissance portée par l'ensemble de ses segments. Progression également très intéressante pour le cinéma avec +2,5%, quand la radio se redresse ce trimestre avec une croissance de +2,5% au T1, (contre -3,3% au 1er trimestre 2018). Enfin, la publicité extérieure confirme sa vitalité, avec une hausse de +1,3% ce trimestre, croissance portée par le boom de l'affichage digital (DOOH) à +26,5%. En revanche, certains médias font grise mine comme la presse avec une baisse de -3,2% et surtout des chutes significatives pour l'imprimé sans adresse (-7,5%) et le courrier publicitaire (-10,3%).


Du côté des 27 347 annonceurs qui ont communiqué au premier semestre, la distribution occupe toujours la première place des investissements nets avec 14%, devançant le secteur automobile (11%) et le secteur tourisme-restauration (9%). Sur ce podium, la grande envolée est à mettre à l'actif du tourisme, qui après s'être clairement démarqué en 2018, poursuit sa progression avec une croissance de 3,2%. "Au final, les plus fortes hausses sectorielles émanent des secteurs services (+23%), banque assurance (+10%) et télécommunications (+18%). À l'inverse les désengagements les plus importants concernent l'automobile (-5%), les boissons (-15%) et la mode (-3%)", précise un communiqué de presse publié le 28 mai 2019.

Les dépenses des annonceurs ont connu une légère augmentation de +0,9% sur les cinq médias (Presse, télévision, radio, affichage et cinéma). La prévision de l'ensemble du marché de la communication pour 2019 se situera donc à +1,8%.

Je m'abonne

Du sport au marketing, il n’y a qu’un pas. Je traite tous les aspects du marketing pour Emarketing.fr et le magazine Marketing. Pour en savoir plus : [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet