Greenwashing : les internautes plus sévères que les ONG

Publié par ILONA VIORNERY le

Selon les premiers résultats de l'observatoire indépendant de la publicité, les marques abusent encore de l'argument écologique.

Je m'abonne
  • Imprimer

Un mois après son lancement, l'Observatoire indépendant de la publicité révèle ses premières notes et ses premières analyses. Six publicités ont été retenues par l'Observatoire parce qu'elles utilisent toutes l'argument écologique. Pendant un mois, les internautes ont pu noter ces publicités et les commenter. L'annonceur Henkel, qui distribue la marque de lessive Le Chat, a reçu l'une des moins bonnes notes, tant chez les internautes (0,6/5) que de la part de L'Observatoire : 1,1/5. Mais, dans l'ensemble, les internautes qui ont participé à la notation n'ont pas attribué de notes au-delà de 1,2/5, considérant que les annonceurs mis en avant utilisent de façon abusive l'emploi du référentiel écologique.

Je m'abonne

La rédaction vous recommande

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet