Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Ces marques qui font de la seconde main un choix malin

Publié par le

Les préoccupations écologiques et les exigences de la RSE poussent les marques à miser en partie sur la seconde main afin d'être en accord avec les nouvelles exigences des consommateurs. De nombreuses solutions voient le jour : plateformes d'échange, matérialisation... On fait le point !

Je m'abonne
  • Imprimer
© Copyright (c) 2014 Petar Neychev.http://petarneychev.com La seconde main un choix qui se multiplie quelque soit le domaine d'activité

La seconde main est devenue en l'espace de quelques années le bras armé des détracteurs de la fast fashion. Les plateformes de seconde main se multiplient à mesure que les enseignes comprennent les enjeux de ce business prometteur. Plutôt que de se laisser disrupter par la concurrence, elles intègrent l'occasion à leur offre. Nouvelle clientèle, cible élargie, allongement de la durée de vie d'un produit, les marques et enseignes se positionnent désormais sur les nouvelles valeurs responsables plébiscitées par les consommateurs et au coeur des enjeux sociétaux. Le marché de l'occasion pèse près de 5 milliards d'euros dans le monde. Aussi bien dans le prêt-à-porter que dans les produits du quotidien, la seconde main prend de l'ampleur. Les plus jeunes générations s'investissent et sont de plus en plus regardantes quant à la durée de vie d'un produit et à sa qualité. L'industrie de la fast fashion et la surconsommation induite par les sites d'e-commerce sont désormais pointées du doigt et font face à une inversion de la tendance.

Désormais, c'est la slow fashion et la seconde main qui priment, les Millennials sont les consommateurs les plus engagés en matière de seconde main. Parmi les acheteurs de ce secteur, ils représentent 33% de la clientèle. Selon un rapport ThredUP, plateforme de mode d'occasion aux États-Unis, le marché de l'occasion croît 24 fois plus vite que celui des retailers traditionnels. À terme, le rapport précise qu'un dressing type sera constitué essentiellement d'articles de seconde main. Même les influenceurs s'y mettent, encourageant leurs communautés à se diriger vers ce type de consommation. L'enjeu actuel des marques et retailers est de prendre le lead sur ce marché en plein essor. Comment procéder ? Si beaucoup ont pris le parti de se calquer sur la plateforme de référence, à savoir Vinted, d'autres décident d'innover en proposant de nouvelles solutions en disruption totale avec le géant lituanien. C'est le cas d'Asos qui fait le choix d'ouvrir sa marketplace à des marques et créateurs indépendants, qui se gèrent en autonomie totale, tout en respectant l'image et les valeurs de la marque. Pour sa part, The Second Life propose un système totalement différent avec son application accessible aux acheteurs et aux retailers. Le digital connaît un essor toujours croissant, pourtant, certaines marques et enseignes prennent le parti de proposer de la seconde main dans des corners spécialisés en magasin.

Fiona Gentilleau & Élodie Gros-Désir

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet