Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

AXA, Casino, Gucci ou Adidas... Que font les marques dans The Sandbox ?

Publié par Clément Fages le

Pas une semaine ne se passe sans qu'une marque n'annonce son arrivée sur The Sandbox. On vous explique la raison de cet engouement, et comment chaque secteur pourra exploiter ces nouveaux espaces virtuels.

Je m'abonne
  • Imprimer

Les agences : Havas et PwC explorent The Sandbox pour le compte de leurs clients

Au même titre qu'AXA, des entreprises comme Havas et PwC ont fait l'acquisition de parcelles afin de travailler leur notoriété et leur image, notamment en matière de marque employeur, mais aussi leur offre. Havas veut par exemple faire de The Sandbox une vitrine pour son expertise. Bon moyen de faire parler de l'organisation de son 69e Havas Village et 1er Village virtuel, son arrivée ce 16 février sur la plateforme est un prétexte pour organiser des conférences virtuelles, en attendant d'autres événements allant du concert au lancement de produits ou encore à l'organisation de sessions de recrutement.

Une initiative qui rappelle celle du cabinet d'audit et de conseil PwC Hong Kong. Fin décembre, cette filiale avait fait l'acquisition d'un LAND, une parcelle virtuelle, afin de faire à ses clients la démonstration des différentes possibilités offertes par The Sandbox en matière de création d'expériences immersives. On citera également celle du Boston Consulting Group qui, via son entité IA et Data BCG Gamma, a lancé un nouveau siège social en rachetant l'une des villas vendues par le studio Exclusible. Une île privée, qui permettra au cabinet d'organiser des conférences et de rencontrer notamment les utilisateurs et créateurs de la plateforme, qui sont autant de recrues potentielles.

Enfin dans une logique légèrement différente, on peut citer le développement du conglomérat immobilier hong-kongais New World Development. Dès novembre 2021, le groupe a réalisé de nombreux achats sur The Sandbox afin de mettre des terrains virtuels à disposition de ses filiales Prenetics, Lalamove ou Casetify et sept autres entreprises, oeuvrant dans des secteurs aussi variés que le retail ou la biotech. Cet espace sera notamment pensé comme un hub d'innovation pour mettre en avant des startups de la Greater Bay Area, soit la région Hong Kong, Macao et Guangdong.

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet