Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Pop, les figurines de Funko prennent la grosse tête pour les marques

Publié par Jean-Jacques Manceau le - mis à jour à
Pop, les figurines de Funko prennent la grosse tête pour les marques

En à peine dix ans, les poupées à grosse tête Pop de la marque Funko ont envahi les étals des supermarchés et les étagères des chambres des ados qui les collectionnent avec soin, au point de devenir incontournables pour les grandes licences et les marques.

Je m'abonne
  • Imprimer

C'est ce qui s'appelle prendre le melon. En à peine dix ans, les Pop, les poupées à grosse tête de la marque américaine Funko ont envahi les étals des magasins spécialisés et les étagères des chambres des ados qui les collectionnent avec soin, au point de devenir incontournables pour les grandes licences et les marques.

Le phénomène est né dans la pop culture mais il est devenu très vite populaire à mesure que les prix des poupées les plus rares ont flambé, boostés par les vidéos de " unboxing " sur les réseaux sociaux comme Youtube.

La figurine Big Boy, à l'image du personnage des restaurants américains Big Boy Restaurants, est l'une des plus rares. Le modèle fabriqué en exclusivité pour le Comic-Con de San Diego de 2016 s'arrache autour de 1000 dollars sur les sites de ventes en ligne.

Il faut dire que ce modèle est mythique. C'est l'un des premiers à l'effigie d'une marque, crée par Mike Becker, le fondateur de la marque Funko en 1998 à Snohomish dans l'État de Washington aux États-Unis.

Collectionneur nostalgique des visages emblématiques de son enfance, les dessins animés de la Santa Barbara mais aussi les mascottes de publicité, il s'associe au publicitaire Rob Schwartz pour créer le premier modèle de bobblehead (tête branlante) à l'image de la chaîne de restaurant Big Boy, dont Funko recrée la mascotte avec une tête sur ressort surdimensionnée. C'est la première réussite de l'entreprise fondée en 1998. D'autres suivront. Comme la magnifique figurine du Colonel Sanders de KFC.

De quoi propulser le créateur de jouets dans l'univers très lucratif du business et du marketing. Fort de ce succès, Mike Becker va multiplier les créations de figurines bobblehead de personnages aux licences connues. Son premier coup de maître : Austin Powers. L'association du succès du film et son humour très lié à celui de Funko font recette : 100 000 exemplaires de la figurine sont vendus.

Depuis, la marque surfe sur le succès des séries en multipliant les licences. Friends, Stars War, Harry Potter, aucun personnage ne lui échappe. Très réactive, Funko lance des collections et de nouvelles figurines Pop à collectionner dans de nombreux univers.

Après le succès de la mini-série américaine Le jeu de la Dame, la marque a dévoilé en juin 2021 des Pop représentant Beth. En 2021, la marque va également lancer la série "Funko Gold Line" qui comprendra des figurines de collection dont les personnages seront des musiciens emblématiques et des athlètes vedettes de la NFL et de la NBA. La première pièce de la Gold Line édition de la marque Funko Pop ! sera une figurine du regretté rappeur The Notorious BIG, vêtu de son célèbre costume blanc et de son chapeau haut de forme. Outre Biggie Smalls, la Gold Line comprendra une douzaine d'athlètes.


Une stratégie de licencing opportuniste récompensée par le prix de la meilleure licence internationale qui fait suite à plusieurs activations réussies en France, le deuxième marché de Funko en Europe après le Royaume-Uni. C'est notamment le cas du partenariat avec Prince de LU x DC Comics x Funko. Au cours du second semestre 2020, les amateurs du biscuit Prince de Lu pouvaient remporter, via un jeu concours, des figurines Funko Pop aux couleurs de Wonder Woman, Superman et autres superhéros DC Comics.

Cotée en bourse depuis 2017, l'entreprise qui a réalisé 650 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2020, parvient avec justesse à multiplier les références sans galvauder son produit, en organisant soigneusement la pénurie. Les séries de Pop sont, en effet, pour la majorité d'entre elles, limitées. Particulièrement réactif sur les marchés américain et asiatique, Funko propose des exclusivités dans les conventions geek ou dans les événements organisés par la marque, comme le Funko Funday. Et encourage, les fans à la créativité.

Funko propose, par exemple, des figurines Pop "chase", version alternative d'une figurine classique dont la fréquence de commercialisation est moins élevée (une chance sur 6 de la trouver). Son packaging est parfaitement identique à celui de la version classique correspondante, à la différence près d'un sticker "chase limited edition", "glow chase limited edition" ou "flocked chase limited edition". Une figurine chase est une version dont les variations sont minimes (pose, physionomie, couleur ou texture particulière...). Bien qu'une figurine chase soit normalement vendue au prix de la version normale, elle peut coûter jusqu'à 4 fois le prix de la version de base auprès de certains revendeurs.

Les fans des poupées " à tête branlante " (bobblehead) raffolent également des Funko Pop "bloody" (ensanglantée), recouvertes de sang, en clin d'oeil à des instants cultes d'une série, d'un jeu vidéo ou d'un film. De même, les jeunes raffolent des Funko Pop "flocked" (floquée), dotée d'une texture donnant une sensation de velours au toucher.

Toujours à la pointe des innovations techno, pour maîtriser encore davantage la cote de ses poupées, Funko vient d'annoncer récemment sa participation majoritaire dans TokenWave, le développeur de TokenHead, une application qui permet justement de regrouper ses NFT (non fondable token). La firme espère prochainement lier cette technologie avec ses figurines pour les certifier et valider leurs valeurs.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande