Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Comment la marque Venum veut piquer le grand public ?

Publié par Clément Fages le | Mis à jour le
Comment la marque Venum veut piquer le grand public ?

Des NFTs de Metafight aux collaborations avec Ubisoft ou Koba LaD... Venum, marque française spécialisée dans les équipements liés au MMA, veut poursuivre sa croissance en devenant la référence lifestyle des amateurs de sport de combat et multiplie les partenariats en ce sens.

Je m'abonne
  • Imprimer

Venum a la réussite discrète, mais la marque ne manque pas de punch : lancée en 2005, elle s'est imposée en quinze ans comme une référence auprès des pratiquants de sports de combat, en misant autant sur la qualité et le style de ses équipements que sur des partenariats prestigieux, susceptibles de lui donner un surplus de légitimité et de visibilité. En avril 2021, Venum est ainsi devenu l'équipementier de l'UFC, l'Ultimate Fighting Championship, la principale ligue de MMA (Mixed Martial Art). La marque française habille l'ensemble des combattants qui participent à la quarantaine de shows organisés chaque année, lui assurant une forte visibilité alors que le MMA pénètre dans plus d'1,2 milliard de foyers dans le monde, selon les chiffres du rapport parlementaire diffusé à l'occasion de la légalisation des compétitions professionnelles en France en 2020.

Cette année, Venum réalise plusieurs incursions dans l'univers du gaming au travers de deux partenariats : le premier, annoncé en février, consiste en une collaboration mondiale avec Ubisoft pour le développement d'une gamme de produits (gants, casquettes, hoodies ou t-shirt) inspirés du dernier opus d'Assassin's Creed, nommé Valhalla. L'accord doit durer deux ans, et une nouvelle collection a déjà été annoncée pour fin 2022. Le deuxième, dévoilé en avril, concerne l'arrivée de Venum en tant qu'équipementier officiel du jeu Metafight, un « play-to-earn » basé sur le MMA, dans lequel les combattants et les équipements sont représentés par des NFTs développés sur la blockchain française Ternoa. En plus de NFTs Venum, le jeu accueillera notamment une compétition sponsorisée par la marque.

Tout comme elle a su se développer de manière uniforme sur ses différents marchés et sur des sports de combat aussi variés que le MMA, la boxe anglaise, française, ou thaï, ou encore le Jiu Jitsu brésilien, la marque Venum cherche aujourd'hui, au travers de ces partenariats, à passer un nouveau cap en matière d'image et de légitimité, et à s'inscrire de plus en plus comme une marque de vêtements lifestyle, et pas seulement un équipementier sportif.

Venum se fait une place dans le Gaming et le Rap Game

« Nous cherchons à être innovants, et misons sur notre capacité à saisir des opportunités. Travailler avec Ubisoft ou Metafight et globalement les acteurs du jeu vidéo fait sens et nous permet de nous ouvrir à des communautés plus larges, mais qui partagent un intérêt pour les sports de combat et la compétition. Notre enjeu cette année est de toucher les fans grâce à notre offre de casquette, de t-shirt ou de survêtement, au-delà des combattants qui restent le coeur de cible pour nos équipements. Pour cela, nous devons proposer un univers de marque crédible », indique Franck Dupuis, le fondateur de Venum, qui cite en exemple des marques comme Quicksilver ou Vans sur les univers surf et skate, sans oublier les succès d'Adidas ou de Nike auprès du grand public.

Comme beaucoup de ces références, Venum s'est fait un nom dans les différentes disciplines adressées en s'associant avec des athlètes / ambassadeurs afin qu'ils portent les produits de la marque. Et comme Adidas et Nike en leur temps, Venum espère changer de catégorie en faisant porter ses couleurs par un artiste, en l'occurrence le rappeur français Koba LaD. « Nous avons signé Koba fin 2021 pour qu'il représente la marque, alors qu'il vient déjà s'entraîner tous les jours au complexe Venum que nous avons ouvert à Rungis. Koba va relayer certaines campagnes sur ses réseaux sociaux, porter du Venum dans ses clips ou ses stories, ou encore participer à nos publicités, comme il l'a fait quand Footkorner a communiqué sur le référencement de nos produits en début d'année. C'est un vrai changement de dimension pour nous, alors que les artistes ont souvent un rayonnement plus important que les sportifs », avance Franck Dupuis, qui indique travailler sur le recrutement d'autres rappeurs, notamment outre-Atlantique. Des ambitions que l'on retrouve également fin 2021 au coeur de la campagne #WeAreArtists, dans laquelle le rappeur Gradur et le champion français de MMA Cyril Gane, officiellement devenu ambassadeur de la marque, échangent sur l'importance de l'inspiration créative et de la maîtrise technique dans l'art et dans le combat.


Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande