E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Ces marques inconnues présentées au Mondial de l'Auto

Publié par Marie-juliette Levin le | Mis à jour le
Ces marques inconnues présentées au Mondial de l'Auto

La vitrine technologique de l'industrie automobile fait-elle encore rêver ? Certes, l'innovation innonde les stands parfois d'ailleurs au détriment de l'esthétisme mais à quel prix ? Le Mondial de l'auto réserve de vraies surprises à ses visiteurs.

Je m'abonne
  • Imprimer

Le Mondial de l'Auto ouvre ses portes après 4 ans d'absence du 18 au 23 octobre à Paris. Une édition avec moins d'exposants, moins de constructeurs et une offre très orientée sur l'électrique. Aucune marques allemandes, américaines, coréennes ou japonaises mais des constructeurs étrangers venus de Chine (BYD, Ora, Wey) et du Vietnam (Vinfast) pour présenter leurs modèles hybride ou 100% électrique avec de très fortes ambitions dans un contexte favorable. En effet, en France, selon le ministère de la Transition écologique, en l'espace de cinq ans, entre 2016 et 2020, le nombre de véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation a été quasiment multiplié par trois passant de 100 000 à plus de 312 767 (dont 245 964 véhicules électriques). Leur part de marché a ainsi plus que quadruplé, passant de 0,9 % en 2019 à 4,5 % en 2020. La filière électrique, soutenue par le gouvernement pousse les constructeurs européens à innover pour accélérer la transition écologique de l'industrie automobile, la fin de la commercialisation des voitures neuves thermiques étant fixée à 2035. En attendant, les marques étrangères, déjà très efficaces sur le segment électrique, entendent se faire une place de choix en Europe.

Les marques chinoises dans les starting-block

Parmi les nouveaux entrants, les marques chinoises. BYD (Build Your Dreams) arrive en Europe avec une gamme complète de voitures électriques neuves, qui répondent aux attentes élevées des clients. "Nous avons un grand respect pour l'industrie automobile européenne et son écosystème, y compris le design, la R&D, la fabrication, les ventes, le réseau après-vente et les services. Notre stratégie : travailler avec des concessionnaires locaux établis et respectés qui partagent notre vision, pour fournir un niveau élevé de service à la clientèle. BYD a donc préparé avec soin son entrée sur le marché européen », a expliqué Michael Shu, DG de BYD Europe et de la Division Coopération Internationale lors de la présentation de la nouvelle gamme sur le salon. La promesse marketing de la marque chinoise est de « tirer parti des innovations technologiques pour une vie meilleure ». Présente dans 6 continents et plus de 70 pays, BYD lance trois modèles 100% électrique à cette occasion, le BYD ATTO 3, SUV ciblant les clients européens, le BYD TANG, 7 places et la BYD HAN, berline sportive. Son siège européen se trouve à Rotterdam, aux Pays-Bas et la marque sera distribuée en France par BymyCar, avec un 1er flagship dans le centre de Paris. Son expertise dans les batteries est réelle -BYD est classé numéro un des ventes de véhicules à énergie nouvelle en Chine depuis 9 années consécutives- mais son manque de notorité et les tarifs de ses modèles (autour de 45 000 €) pourront-ils séduire les Européens, encore attentistes sur un marché en pleine révolution.

Autre groupe à entrer dans la place et à se présenter dans les allées du Mondial, Great Wall Motors et ses marques Wey et Ora (très fun). Avec sa gamme de véhicules hybrides et rechargeables, truffés de technologies, Wey entend « offrir le meilleur des deux mondes avec 800 kilomètres de portée combinée ». Certains de ses modèles coûtant jusqu'à 60 000 €.

Marque vietnamienne premium

Autre marque inconnue des Français, Vinfast, constructeur vietnamien, qui propose des véhicules avec 10 ans de garantie (ou 200 000 km) et différentes formules d'accès à sa gamme avec une offre de leasing sur les batteries. L'Allemagne est le premier marché européen de Vinfast, mais la marque prévoit de se déployer en France courant 2023. Le constructeur joue sur une forte identité de marque (design italien de Pininfarina) et des smart services pour une relation client soignée (une flotte de vans avec des techniciens mobiles se déplacent chez la client où qu'il soit). « Nous avons l'ambition d'assurer la transition entre le thermique et l'électrique avec un niveau de prix abordable grâce à un leasing sur les batteries de 120 € par mois », a annoncé Jean-Christophe Mercier, CEO de Vinfast Europe. Son nouveau modèle de SUV familial, le VF8, bientôt commercialisé, est vendu 62 500 € avec sa batterie ou 45 000 € avec l'option de location de la batterie.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande