Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Arche veut redonner des couleurs à ses chaussures françaises

Publié par Jean-Jacques Manceau le | Mis à jour le
Arche veut redonner des couleurs à ses chaussures françaises

Le créateur Français de l'iconique boots Archette repense sa stratégie marketing pour relancer ses chaussures Made in France !

Je m'abonne
  • Imprimer

" Un design affirmé, servi par une palette de couleurs lumineuses ! " On pourrait trouver de nombreux points communs entre la peinture d'Olivier Debré et la marque de chaussures Arche. Le principal étant ce Val de Loire qui a tant inspiré l'artiste et qui continue d'accueillir, depuis 1968, les ateliers de la marque iconique !

Alors quand en début d'année, le musée des Beaux-Arts de Tours a décidé de consacrer une rétrospective au maître de " l'abstraction lyrique ", c'est tout naturellement que Catherine Hélaine, la P.-D.G. de Arche a décidé d'en devenir partenaire.

Une bonne façon pour la griffe de s'ancrer un peu plus dans son territoire car la PME familiale continue de fabriquer trois paires sur quatre dans son usine de Château-Renault en Indre-et-Loire qui emploie 111 personnes. Une petite partie de la production a été délocalisée en Croatie.

Une fabrication française garante d'une qualité exceptionnelle. Depuis 50 ans, les créations de la marque créée par le père de Catherine, Pierre Hélaine, nécessitent plus de 120 opérations pour associer des cuirs d'une souplesse incroyable, perceptible au premier toucher des matières, à des semelles en latex, caoutchouc naturel à 90 %, issu de l'hévéa. Côté design, Arche a toujours assumé ses choix audacieux pour faire la différence avec " son jeu des silhouettes, les lignes graphiques et l'empreinte artistique ".

À l'aube des années 1980, la marque connaît son heure de gloire avec son modèle devenu emblématique, l'Archette. Son drapé de cuir souple formant comme un revers mousquetaire, sa semelle en lait d'hévéa garantie antichoc et ses déclinaisons dans tous les coloris imaginables, décoiffe le monde entier et assure la notoriété internationale de la marque qui vend désormais 70 % de sa production hors de France dans plus de 450 magasins multi-marques.

Depuis, l'entreprise garde un positionnement premium (ces chaussures sont vendues de 180 à 350 euros) qui lui permet de maintenir une production en France.

"Nous avons célébré nos cinquante ans en 2018 et maintenant nous nous préparons pour les cinquante prochaines années", explique Catherine Hélaine qui dirige Arche, aux côtés de son frère Pierre-Emmanuel, en charge du très stratégique développement international. Charlotte Philibert, la fille de Catherine, formée à Excelia Business School La Rochelle, a rejoint l'aventure, en 2019, comme chargée de mission.


Pour relancer l'entreprise qui affiche 45 millions de chiffre d'affaires en 2020, la famille a aussi décidé de créer un poste de directeur général et de le confier à un expert en stratégie d'entreprise, Frédéric Jacob. Ce fan de musique, critique musical à ses heures, a travaillé au développement de Burton of London et plus récemment de la marque de bijoux Ginette NY.

Arrivé en pleine crise de Covid, l'homme doit désormais mettre en place une nouvelle stratégie marketing en misant notamment sur l'engouement pour le " made in France ". " Nous voulons défendre et valoriser le savoir-faire de notre filière " explique-t-il. Pour autant, sur sa feuille de route figure aussi la refonte du site internet et son internationalisation pour accélérer les ventes en direct, mais aussi améliorer la communication avec le réseau de distribution. " Nous croyons beaucoup à notre modèle de distribution sélective qui permet de faire de la vente accompagnée. Nous allons donc multiplier les formations de nos partenaires ", complète Catherine Hélaine qui révèle travailler sur un " cercle Arche " pour renforcer les liens avec les détaillants internationaux.

Surtout, l'entreprise veut mettre en avant sa singularité et son côté patrimonial au travers un " marketing de l'authenticité ". Et pour raconter la belle saga patrimoniale, rien de telle qu'une refonte de l'identité graphique de la marque et une stratégie d'influence " éclairée " en social média.

Coté produit, Frédéric Jacob promet quelques nouveautés, comme une collection unisexe pour surfer sur la mode du " no gender " ou encore une incursion dans la maroquinerie.

" Nous allons proposer sur notre site et dans notre réseau des services de customisation de nos produits ", annonce Frédéric Jacob.

De quoi rendre les chaussures de Arche toujours plus exclusives et désirables !



Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande