Recherche
Se connecter

Infographie Quelles compétences valoriser en marketing BtoB ?

Publié par le

Alors que les compétences techniques ont une durée de vie moyenne de 18 mois, ce sont les compétences humaines qui ont désormais le plus de poids pour les recruteurs en marketing btob selon cette infographie du CMIT et de Solantis.

  • Imprimer

À l'heure où la durée de vie moyenne d'une compétence technologique est maintenant d'environ 18 mois, ces dernières, aussi nommées "hards skills", cèdent petit à petit le pas aux compétences humaines et interpersonnelles jugent le CMIT (le club des marketeurs in tech) et Solantis dans une étude publiée aujourd'hui sur les "softs skills" à avoir en marketing btob. "57 % des dirigeants affirment que les softs skills sont plus critiques pour leurs activités que les hards skills. La personnalité d'un candidat devient un critère décisif d'embauche, surpassant les hards skills, les compétences techniques", note le communiqué du CMIT.

Parmi ces softs skills, la flexibilité et les capacités de jugement d'un collaborateur sont particulièrement appréciées des employeurs. Contrairement aux compétences techniques, qui peuvent se sous-traiter pour faire face à l'évolution des besoins, les compétences innées des employés sont un bon moyen de construire des organisations solides sur le long terme.

" Les personnes interrogées dans le cadre de cette étude nous ont fait part de leurs difficultés croissantes à recruter, puisqu'ils jonglent en permanence entre les hards & softs skills des candidats. Le digital a clairement changé la manière de recruter dans le marketing, au-delà des 1er critères (agilité, relationnel, anglais...) et pour des missions clés : accroître la notoriété, développer le business, fidéliser et retenir les clients. Il ne s'agit plus uniquement de délivrer, il faut aujourd'hui se mouvoir dans des organisations de plus en plus complexes ", explique Laurent Garnier, associé chez Solantis. Il est rejoint par Jean-Denis Garo, le président du CMIT : " Jusqu'à aujourd'hui, les compétences techniques permettaient de sélectionner les meilleurs marketeurs, ce n'est plus la norme. Dans une phase de recrutement ou de promotion interne, les compétences techniques (hard skills) ne suffisent plus à distinguer les candidats, dans ce contexte, les softs skills prennent toute leur importance. Elles font office de nouveau différenciateur. "

La rédaction

Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet