Trust Barometer : Comment redonner confiance après la pandémie ?

Publié par Clément Fages le

La pandémie a érodé la confiance de la population envers les figures d'autorité, tant politiques que médiatiques ou économiques. Dans la dernière version de son Trust Barometer, Elan Edelman documente cette "infodémie", tout en livrant quelques pistes pour lutter contre cette défiance généralisée.

Je m'abonne
  • Imprimer
Quelles sont les craintes des Français ?

La peur du Covid n'est pas la principale crainte des Français. Selon le Trust Barometer 2021 "seulement" 65% des Français se disent concernés par le virus, ce qui en fait leur quatrième préoccupation. Seulement un tiers avoue craindre de l'attraper. L'inquiétude majeure reste économique et liée à l'employabilité : 82 % des Français affirment être inquiets de perdre leur emploi suite à la crise sanitaire, 47% avouant même une véritable peur sur le sujet. 59 % craignent d'ailleurs que la pandémie n'accélère le remplacement des travailleurs par l'IA et les robots.

Le deuxième préoccupation majeure des Français est le changement climatique : 73% sont préoccupés, et 40% effrayés par le sujet. La cyber-sécurité arrive en troisième place des sujets de préoccupation, avec 72% des Français se sentant concernés, et 36% vraiment préoccupés. Enfin, la perte de liberté est le cinquième sujet de préoccupation.

Par rapport à la dernière édition du baromètre, on retiendra également que les Français sont 65 % à penser qu'il est désormais plus important d'améliorer le système de santé, 56 % à vouloir davantage lutter contre le changement climatique et 55 % à accorder une plus grande importance à la transformation du système éducatif. De plus, l'activisme est en progression chez les consommateurs comme chez les employés. 64% des consommateurs estiment avoir aujourd'hui le pouvoir de faire évoluer les grandes entreprises et marques et 47 % des employés déclarent être plus susceptibles d'exprimer leur désaccord avec la direction qu'ils ne l'étaient il y a un an. Un point que nuance Amélie Aubry : "Le sociologue Gérald Bronner, qui animait la restitution de l'étude ce 11 mars, rappelait que les boycotts menés par les consommateurs avaient généralement peu d'impact, au contraire de ceux menés par des gouvernements." Ainsi, faut-il s'inquiéter de voir les entreprises ne pas prendre en compte les craintes des consommateurs ?

De son côté, Antoine Harary, Global COO et Directeur Général d'Edelman Data & Intelligence (DxI) indique : " La confiance dans les figures traditionnelles de l'autorité est en chute libre en France, et dans le même temps les Français attendent des changements importants pour répondre à la crise. En matière de santé, d'éducation ou de protection des libertés et droits individuels. La conjonction de ces deux phénomènes crée une tension qui invite les citoyens, les consommateurs et les employés à un rapport de force pour arracher à des élites - qu'ils jugent hors sol - les changements indispensables à leurs yeux. "

Journaliste tout terrain, je couvre tous les aspects du marketing et plus particulièrement les stratégies des marques. J’aime aussi l’Histoire. Suivez-moi [...]...

Voir la fiche
Eloïse Cohen,<br/>rédactrice en chef Eloïse Cohen,
rédactrice en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque matin, l'essentiel de l'actu

Sur le même sujet