Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Gilles Pélisson, TF1, "une consolidation du marché est souhaitable"

Publié par Jean-Jacques Manceau le - mis à jour à
Gilles Pélisson, TF1, 'une consolidation du marché est souhaitable'

Le groupe TF1 a publié des résultats annuels en demi-teinte pour l'année 2020. En revanche les perspectives pour 2021 sont plutôt encourageantes. Le PDG de TF1 a, par ailleurs, indiqué qu'une consolidation du marché serait " souhaitable. "

Je m'abonne
  • Imprimer

Le groupe TF1 a publié des résultats annuels en demi-teinte. Le groupe affiche un chiffre d'affaires en 2020 en recul de 11 % à presque 2,1 milliards d'euros. Les revenus publicitaires des antennes ont perdu presque 10 % à 1,4 milliard.

Le pôle studios et divertissement - comprenant Newen - a fortement souffert (-21 %) de l'arrêt des tournages une partie de l'année et de l'annulation de spectacles.

Le résultat opérationnel courant du Groupe s'élève à 190,1 millions d'euros, en retrait de 65 millions d'euros. Du coup le taux de marge opérationnelle courante s'établit à 9,1 %, contre 10,9 % en 2019.

La chute est encore plus marquée pour le résultat net, qui plonge de 64 % à 55,3 millions, compte tenu notamment de la dépréciation de 75 millions passée sur le pôle Unify en fin d'année.

" En 2020, le groupe TF1 a confirmé sa position d'acteur incontournable et responsable dans les contenus auprès des Français. Dans une année marquée par une crise sanitaire qui nous a fortement touchés, nos résultats démontrent l'engagement de nos collaborateurs, l'agilité des antennes et la solidité de notre modèle. Renforcés par les enseignements de 2020, nous poursuivons notre dynamique de développement et d'innovation dans les contenus, la production et le digital, pour occuper une position de leader dans l'univers du Total Vidéo " a commenté Gilles Pélisson, le P.-D.G. du groupe.

Pour 2021, le groupe reste confiant. Le quatrième trimestre 2020 a montré une nette reprise. Les revenus sur les derniers mois de l'année ne baissent que de 0,3 % à 720,3 millions, un chiffre meilleur prévu. Et le résultat opérationnel courant (64,5 millions, en recul de 9 %) est aussi au-dessus du consensus des analystes. La publicité a bien repris en fin d'année (ces revenus sont en hausse de 5,9 %).

" Nos clients historiques ont été présents et on a fait venir de nouveaux annonceurs ", s'est félicité Gilles Pélisson, qui a pu engranger les résultats de son programme d'économie qui a fait baisser le coût des programmes de 152,3 millions, pour les cinq chaînes en clair, pour atteindre 833,2 millions sur 2020.

En l'absence de visibilité, Gilles Pélisson n'a pas donné d'indications de résultat, sauf pour son pôle Unify qui devrait atteindre une " marge opérationnelle courante positive en 2021 (après une perte opérationnelle en 2021). Des cessions ont été réalisées ces dernières semaines dans ce pôle en Espagne et en Italie.

Lors de la conférence de présentation des comptes annuels, Gilles Pélisson a été interrogé sur la mise en vente de M6 par Bertelsmann. S'il a assuré qu'il n'y avait pas de négociation " actuellement " avec son concurrent privé, il a surtout appelé clairement à une " consolidation du marché " qui selon lui serait " souhaitable. "

En marge des résultats, le groupe TF1 a indiqué avoir entamé des discussions avec Jumbodiset en vue de céder TF1 Games et Dujardin, les principaux éditeurs de jouets et de jeux en France. Pour Jumbodiset, l'opération constituerait une nouvelle étape dans la stratégie de développement de son portefeuille de produits et de marques à forte notoriété sur le marché européen.

Pour le groupe TF1, la cession de TF1 Games s'inscrit dans la stratégie de développement de TF1 Entertainment autour de ses contenus et ses marques phares.

Pour TF1 Games et Dujardin cette étape renforcerait leur position sur le marché français du jouet. TF1 Games et Dujardin sont éditeurs de jeux de référence tels que "Mille Bornes" et "Cochon qui Rit", mais aussi de nouveaux succès tels que "Chronobomb" et "Burger Quiz". En France, Jumbodiset édite la plupart de ses jeux sous licence sous la célèbre marque "Nathan".


Lire aussi

TF1 Pub renforce son partenariat avec Unify sur la vidéo en ligne

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande