E-marketing.fr Le site des professionnels du marketing

Recherche
Magazine Marketing

Les publicités digitales plébiscitées par les Français

Publié par Matis Demazeau le - mis à jour à
Les publicités digitales plébiscitées par les Français

Le sondage OpinionWay pour Bonial publié ce jeudi 29 septembre a mis en lumière deux grandes tendances : les Français, plus attentifs aux prix depuis l'inflation, sont de plus en plus attirés par les offres promotionnelles digitalisées proposées par les enseignes de la grande distribution.

Je m'abonne
  • Imprimer

Alors que 14 collectivités comme Strasbourg, Bordeaux ou Grenoble servent de "cobayes" à l'expérimentation "Oui Pub" depuis le 1er septembre, et ce pour la durée minimale de 3 ans, les Français montrent de plus en plus leur amour pour les offres de publicités digitalisées. Pour rappel, le dispositif consiste à laisser le choix aux habitants des villes concernées « d'accoler l'autocollant "Oui Pub" sur leur boîte aux lettres s'ils souhaitent continuer à recevoir de la publicité. Aucun prospectus ne sera distribué dans les autres boîtes aux lettres », selon le gouvernement. La présomption de distribution de publicités se retrouve ainsi inversée. Le sondage OpinionWay pour Bonial confirme donc la tendance précédemment évoquée : 63 % des Français souhaitent être informés sur le digital des prix et offres promotionnelles proposés par les enseignes alimentaires. Ce taux est en progression de 5 % en seulement une année.


Au contraire, les catalogues ou flyers distribués dans les boîtes aux lettres ou directement en magasin sont de moins en moins appréciés. Ces deux sources d'information ont ainsi vu leur taux d'approbation baisser de 1 % par rapport à août 2021.

Distribution par mail comme source digitale privilégiée

La même enquête a classé tous les procédés de distribution publicitaire en fonction des préférences des Français. Alors que les sites web ou les applications mobiles connaissent l'évolution la plus positive (+ 5 %), ce sont bien les e-mails qui trouvent le plus grâce aux yeux des Français parmi les moyens d'information digitalisés (33 % contre 23 %).

Les Français davantage préoccupés par les prix depuis l'inflation

La hausse des prix n'épargne aucun Français. Ces derniers sont donc amenés à modifier leurs habitudes de consommation. Selon le sondage, 35 % d'entre eux comparent davantage les prix depuis ces derniers mois inflationnistes. Ce critère est considéré comme très important par plus des 2/3 des consommateurs de l'Hexagone. En seulement une année, ce taux a augmenté de 8 %. Pour faire face à la hausse des prix, certains ont même diminué leur consommation alimentaire : 22 % affirment acheter moins de poissons et de viandes tandis que 11 % réduisent leur consommation de fromages. Selon la même enquête, seul 1 Français sur 5 n'a pas l'intention de faire évoluer ses comportements d'achat depuis l'inflation. Ces statistiques révélatrices devraient pousser les grandes enseignes à trouver des stratégies afin d'encourager les Français à retrouver leurs habitudes de consommation.

Méthodologie : Enquête réalisée auprès de 5 004 acheteurs réguliers de produits alimentaires, tous âgés de plus de 18 ans et représentatifs de la population française, du 1er au 11 août 2022.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande