Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

Du gaming au luxe et à l'art... 18 dates pour comprendre la folie NFT

Publié par le - mis à jour à
Du gaming au luxe et à l'art... 18 dates pour comprendre la folie NFT

À travers l'infographie de Media Figaro, découvrez les dates clés de l'histoire des NFTs de 2016 à nos jours.

Je m'abonne
  • Imprimer

En une année, le mot NFT est devenu très trendy et pour cause le NFT représente le lien entre la crypto monnaie et la notion de propriété digitale, notamment sur le metaverse. Avec 195 millions de mentions en 2021 sur Twitter il a secoué le monde de l'art, du luxe, du gaming mais aussi celui de la finance. Il serait impossible d'être exhaustif tant le nombre d'initiatives basées sur les NFTs sont nombreuses. À travers une sélection d'évènements réunis dans l'infographie ci-dessous découvrez ou redécouvrez ce phénomène bien parti pour durer.


Les montants engagés peuvent laisser pantois et faire penser que les NFTs seraient uniquement un phénomène spéculatif. Mais les sommes extravagantes font souvent oublier la réalité du marché, nombre de NFTs ne trouvent pas preneur et beaucoup s'échangent en moyenne entre 100 et 1 000 €... Par ailleurs on ne peut pas effectuer une analyse de fond sans dissocier le marché des NFTs et les perspectives qu'offre cette technologie à moyen long terme. Un amalgame qu'on retrouve sur un autre marché de l'art contemporain comme les 120 000 $ pour une banane scotchée à un mur.

Il y a donc fort à parier que nous allons assister à un phénomène de bulle et donc ensuite de correction, notamment pour certaines entreprises ou pour certaines collections qui s'adossent à une trend sans réflexion créative avec pour seul objectif de générer du cash. D'autres comme les Cryptopunk ou Cryptokitty conserveront de la valeur car elles représentent un jalon dans l'histoire du web, comme le premier tweet de Jack Dorsey (2,9 m de $), le premier SMS (132 680 €) ou le code source du Word Wide Web (5,4 m de $) dont les NFTs se sont vendus à prix d'or. Si les montants vous choquent, pensez à Dimitri Daskapopolous qui a acquis l'un des urinoirs de Duchamp pour 1 762 500 $ et a déclaré : "cela représente les origines de l'art contemporain". D'autres encore, comme les "bored ape" par exemple, conserveront un certain prestige, même si elles ne sont pas très novatrices, parce qu'elles sont basées sur une logique communautaire. Si vous possédez l'un des 10 000 singes vous aurez accès à un groupe Discord ou vous trouverez pêle-mêle des inconnus bien dotés mais aussi des stars comme Stephane Curry, Neymar, Eminem, Gunna, jimmy fallon, Snoop Dog et bien d'autres.


Concernant le secteur luxe, où l'on observe une explosion du marché de la seconde main, les NFTs vont certainement jouer à moyen terme un rôle de premier plan dans la traçabilité. Ils prendront le rôle d'un tiers de confiance infalsifiable, facilitant à la fois SAV, le suivi et les échanges de ces produits, tout en générant des revenus pour les marques émettrices. Dans ce cas précis, le NFT aura un lien avec un objet physique. Mais il pourra tout aussi bien avoir une existence 100 % numérique comme le sac numérique Gucci sur Roblox.

Si on admet le fait que l'identité numérique est aujourd'hui le pendant de l'identité physique alors ce qui s'appliquait à l'un s'applique aussi à l'autre. Sacs à main, oeuvres d'art, chaussures, sont des attributs, des biens statutaires favorisant le prestige et le sentiment d'appartenance à un groupe qui vous valorise socialement. Si vous possédez un Basquiat dans votre salon, un nombre restreint de personnes pourront l'admirer. Le NFT, lui, sera visible à tout moment par tous il vous permettra donc d'augmenter votre audience. Reste à savoir comment vont évoluer les différents metaverses : Meta, roblox, decentraland, Sandbox, ainsi que leur impact sur l'environnement. Il faudra aussi suivre de près l'adoption des publics car, pour relativiser mes propos, aujourd'hui, les NFTs sont cantonnés "aux innovateurs" de la courbe de Roger, quelques Geeks, et cryptofortunes : fin 2021 sauf 2,8 % des Américains détenaient des NFTs et 3,3 avait la volonté d'en acquérir dans le futur.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande