Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !

Recherche
Magazine Marketing

VISION MARKETING AVEC ... Farah BELABBAS

Publié par le - mis à jour à

Farah BELABBAS, Head of Marketing & Com chez Gamned

  • Imprimer

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Diplômée d’un master 2 en marketing à l’Inseec, j’ai débuté ma carrière dans le digital en 2011, chez l’annonceur puis au sein d'une plateforme d’affiliation. Des expériences qui m’ont permis de très vite découvrir tous les leviers digitaux. En 2013, j’ai rejoint Gamned!, expert et pionnier programmatique, où j’occupe aujourd’hui le poste de Directrice Marketing & Communication, après avoir eu plusieurs fonctions sur la partie commerciale et le développement international. En parallèle, j’accompagne des start-ups dans leur développement et je suis également formatrice et mentor pour Naïas Formation, premier institut d’experts spécialisés en Marketing Digital.

Comment as-tu vécu cette année si particulière de 2020 ?

Professionnellement, cette année a été particulièrement enrichissante bien que très chamboulée. L’achat média programmatique offre une agilité importante aux annonceurs. Nous avons ainsi constaté un intérêt non négligeable pour ce levier en cette période de crise, intensifiant les discussions avec nos partenaires, marques et agences. Les équipes de Gamned! ont été force de proposition pour s’adapter aux réalités de nos clients et les aider à traverser cette période inédite. Nous avons proposé de nouvelles offres, pris plus de risques, et anticipé des dispositifs selon les signaux marché, à savoir notamment l’évolution du parcours consommateur et la recherche d’une publicité plus raisonnée.

Nous étions en « mode commando ». Nous sommes resté.es mobilisé.es et, malgré la distance et les visio-conférences à n’en plus finir, nous en sommes sortis encore plus soudés. Par exemple, un projet qui n’aurait pas été sorti de cette façon hors crise, c’est notre programme de formation digitalisé. Il a vu le jour en moins de 2 semaines pour permettre à plus de 300 de nos contacts de se former sur les temps off du premier confinement. Depuis 2020, le conseil et la formation sont ainsi devenus des piliers chez Gamned!.

J’apprécie tout particulièrement les nouveaux challenges. En cela, l’année écoulée, si elle fut douloureuse en bien des points, m’aura permis de renouer avec l’adrénaline de mes débuts chez Gamned!.

Où vas-tu chercher tes infos au quotidien, actualités, pro, etc. ?

Mes sources sont assez variées, mais je dirais en premier lieu les podcasts. Une référence qui fera sourire les collaborateurs de Gamned! en ce que nos réunions sont souvent ponctuées de « j’ai entendu dans un Podcast...». Je prends le train toutes les semaines et ce format correspond parfaitement à cette routine. Réelle source d’inspiration business, j’y trouve vraiment mon compte. Les témoignages de nos pairs, d’experts, d’annonceurs, ou même parfois de consommateurs y sont très intéressants. Pour en citer quelques-uns : GrowthMakers de Gabriel Gourovitch, Génération Do It Yourself, Le Gratin et Pause d’Alexandre Mars. Mais la liste pourrait continuer tant les contenus disponibles sont riches et divers. En parallèle, j’ai également rejoint la désormais célèbre plateforme Clubhouse, qui propose plusieurs Rooms très pertinentes sur le secteur, mais j’y suis moins assidue.

Je garde toujours un œil sur les news marché spécifiques à notre secteur (média/instances) mais aussi aux industries de nos clients. Chez Gamned!, nous avons notamment des chaines Slack dédiées en interne. Il n’y a aucune news qui ne soit pas partagée, commentée, challengée par les équipes ! Slack dispose également de certaines communautés très actives pour échanger sur des sujets plus opérationnels, toujours avec bienveillance, comme Growth Hacking France.

Au final, c’est surtout dans l’échange et le partage avec les équipes, mes pairs et amis entrepreneurs, que j’apprécie trouver de l’inspiration. En ce sens, j’ai hâte de reprendre les échanges informels, les évènements clients et marché, qui nous enrichissent et permettent de faire évoluer nos pratiques. 

Comment vois-tu le métier de Marketeur en 2023 ?

Le marketeur de 2023 sera globalement pluriel. Le marketing ne doit plus être une fonction support mais bien centrale, à la fois liée au business, à la tech, aux clients, à la finance ...   De plus, nous l’avons vu, il devra sans cesse se réinventer et se former aux nouveaux outils et aux nouvelles ressources, à l’instar du No code, qui permettent aux équipes de gagner du temps pour se concentrer davantage sur les taches à fortes valeurs ajoutées. Il devra également faire face aux réglementations qui évoluent, aux différentes annonces des GAFA, ou encore aux nouveaux modes d’achats publicitaires (quid de la TV segmentée)… comme s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs, mais aussi des marques.  En clair, il n’y a plus d’acquis, tout se déconstruit, se teste, s’analyse, s’adapte et cela de plus en plus vite ! C’est ce qui est et restera plaisant dans la fonction, l’on ne s’ennuie pas !

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage. Pourquoi lui/Elle ?

Honnêtement, nombreux sont les CMO qui m’inspirent, à la fois en B2B dans le service ou le Saas mais aussi en B2C. Il y a 4 ans, nous ouvrions le département marketing & communication chez Gamned!, et j’ai eu le plaisir d’échanger avec Maxime Baumard (désormais CMO chez Pennylane – anciennement chez Iadvize). Ce dernier m’avait alors partagé sa vision et ses conseils, qui m’ont rapidement aidé à structurer le pôle tout en restant focus sur la priorité, toujours drivée par le business