“Le beau papier fait son grand retour !” Nicolas Rudloff, directeur marketing Europe de l’Ouest chez Antalis

Publié par le - mis à jour à

Nicolas Rudloff, directeur marketing Europe de l’Ouest chez Antalis, distributeur de papiers, emballages et supports de communication visuelle, nous fait part de son amour pour le papier, un média d’exception et innovant.

  • Imprimer

Remarquable par l’objet en lui-même autant que par son usage, le courrier publicitaire est pour Nicolas Rudloff, directeur marketing Europe de l’Ouest chez Antalis, un média d’exception. “Le papier se fait remarquer par la qualité du support qu’il offre, mais aussi par le côté exclusif et confidentiel de son usage”, souligne le directeur marketing, qui évoque la beauté du papier, sous toutes ses formes : “Il existe tellement de matières, de volumes, de grammages, de couleurs, de teintes, d’épaisseurs et de sur-épaisseurs, de découpes… que le papier rend illimitées les idées créatives des marketeurs !”, estime-t-il. D’ailleurs, il existe chez Antalis le ‘Brainstore’, un lieu où communicants et marketeurs se rendent pour découvrir des centaines d’échantillons. “Il arrive que le papier soit le point de départ d’une action de communication ; que le papier soit à l’origine du message et de sa présentation, et non l’inverse”, précise Nicolas Rudloff.

 

Innovation technologique…

D’année en année, le courrier publicitaire est de plus en plus connecté. “Que ce soit par le biais d’une puce NFC , insérée entre deux couches de papier et non perceptible au toucher, ou par le biais d’une application mobile avec lecture d’un QR code, le papier n’est plus un média isolé !”, déclare Nicolas Rudloff. De fait, le courrier publicitaire se lie au digital, et se met en interaction avec le destinataire. “Une véritable innovation, et qui concerne potentiellement les entreprises de tous secteurs, pour de multiples usages : industrie musicale pour faire découvrir un nouvel album, l’édition afin de relier le courrier vers l’interview d’un auteur… Les exemples sont multiples. Le papier devient une source de contenus additionnels”, note le directeur marketing. 

 

...et écologique  

L’autre innovation réside dans la fabrication même du papier. “Une matière noble et écologique, issue de ressources naturelles, contribuant au développement et à la gestion des forêts”, souligne Nicolas Rudloff. Le directeur marketing mentionne plus précisément deux innovations récentes : “Dorénavant, certains supports papier sont réalisés à base de déchets recyclés, comme par exemple de l’amidon provenant des déchets de pomme de terre, ou encore à partir de textiles usagés.”

En plus de contribuer à la durabilité du papier et à son aspect environnemental, ces techniques novatrices apportent de nouvelles textures. “Le papier réalisé à partir d’amidon surprend par son côté luxueux, cela donne une matière un peu rugueuse étonnante...qui intéresse les sociétés alimentaires notamment. Quant au papier issu de textiles, il offre un ressenti très soyeux...idéal pour les marques de luxe ou de prêt-à-porter”, précise encore Nicolas Rudloff. Il poursuit : “Par toutes les nuances et la diversité qu’offre le papier, le courrier publicitaire apporte une cohérence vis-à-vis des marques qu’il représente, et créé de l’étonnement envers le destinataire, marquant la différence avec les autres médias.”

Et celui-ci de conclure : “Le papier n’est pas qu’un support de communication sur lequel on appose un message. Il est, par son côté tactile et faisant appel aux sens, déclencheur d’émotions. Et les marques ne s’y trompent pas, sachant que par ce canal plus sélectif, elles communiquent plus efficacement. Le beau papier fait son grand retour !”

 En savoir plus ? Découvrez toutes nos solutions !

Autres articles proposés