Recherche
Se connecter

[Experience Acquia #3] Le tandem Wide / Acquia accélère la mue digitale de Salomon

Publié par le | Mis à jour le

Une transformation digitale menée au pas de course : c'est, en résumé, le leitmotiv qui a rythmé le projet Salomon, emmené par l'agence Wide et son partenaire Acquia. Retour d'expérience.

  • Imprimer

Le choix de Salomon, en 2018, sur le digital : asseoir son positionnement outdoor, tout en délivrant la meilleure expérience possible, en recrutant des prospects et en inspirant ses clients. « C'était les axes stratégiques pour nous, sachant que ce programme n'était possible qu'en améliorant la compréhension de nos produits. Car nous avons des gammes compliquées, qui s'adressent à une cible "core", autrement dit des spécialistes », détaille Pierre-Henri Desvignes, directeur du digital chez Salomon. Ce cahier des charges, fixé par la marque, s'inscrivait aussi dans un contexte de changement technologique, à savoir l'obligation de changer son CMS, anciennement Symfony. Pas évident dans ces conditions de produire un nouveau site e-commerce. D'autant que Salomon avait des exigences très fortes : sur le design avec des attentes en matière de personnalisation du merchandising, d'expériences plus immersives… La marque voulait aussi produire des landing pages par pratique sportive, intégrer des formulaires types pour recruter, avoir la possibilité de délivrer des informations en local… Sans oublier sa volonté d'avoir un site complètement responsive. « Le mobile représente 80 % de notre croissance e-commerce et 40% de notre trafic global », précise-t-il. Clairement, un canal à ne pas négliger. « Nous voulions aussi profiter de cette transformation pour déployer un outil de CRM local, afin que chaque pays puisse expédier ses propres newsletters », ajoute Pierre-Henri Desvignes. Au final, ce projet devient un projet global, entrainant des changements profonds, notamment une rationalisation forte.

Un site made in Wide / Acquia

« Nous avons conçu le site, son UX, son design, jusqu’aux développements front et back, en partenariat avec Acquia », déclare Mathilde Laisney, directrice conseil au sein de l'agence Wide et en charge du projet Salomon. « L’intégration a été particulièrement soignée pour offrir un vrai confort de lecture et une meilleure immersion. » C'est un vrai travail de fond, qui a nécessité de bien comprendre les besoins des utilisateurs, pour faire en sorte que l’usage soit simple, fluide, cohérent et efficace tant du point de vue de l’utilisateur que d’un point de vue business.

Téléchargez l'ebook Le futur à portée de clics

« Simplify to amplify : c'est devenu notre mantra », reprend le directeur digital de Salomon. « Pour plus de simplicité, nous avons voulu intégrer une architecture groupe (celle de notre maison mère, Amer Sports), repenser notre stratégie SEO, réduire notre scope (passer de 60 sites à 30) et nous concentrer sur les 7 langues majeures. » Des contraintes prises en compte par le duo Wide / Acquia. Techniquement, la partie e-commerce de Salomon a été portée sur Magento (architecture du groupe) et la partie contenu sur Drupal. « C'était un gros projet et il n'était pas question de se louper, le site e-commerce représentant 50% de la croissance de Salomon », souligne-t-il. C'est notamment Acquia qui a réalisé tout le travail d'indexation pour optimiser le CMS. La refonte a été rapide : le contrat a été conclu en février et la mise en ligne en septembre.

Augmented shopping by Salomon

Le bilan à l'issue de ce projet Salomon, emmené par les équipes de Wide et d'Acquia se révèle plus que positif. S'agissant de l'expérience client déjà. « Notre NPS n'a jamais été aussi élevé que depuis cette refonte », se félicite Pierre-Henri Desvignes. Autre indicateur statistique clé, sur l'inbound marketing cette fois, celui du taux de rebond qui mesure le nombre de visiteurs ayant quitté votre site internet après n’avoir consulté qu’une seule page : il a diminué de 17%. Ce qui montre bien le regain d'attractivité du site et l'amélioration de son ergonomie. Les ventes confirment : « en Europe, nous avons augmenté de 44% nos conversions sur mobiles et de 14% sur desktop. Aux Etats-Unis, c'est encore plus fort : +126% de conversions sur mobiles et +15% de conversions sur desktop », conclut Pierre-Henri Desvignes. 

Téléchargez l'ebook Le futur à portée de clics

 

Poursuivre la lecture :

Autres articles proposés