DECONFINES AVEC… PABLO PERNOT – BENEXT

Publié par le - mis à jour à

Pablo Pernot, directeur général de BENEXT, nous partage sa période de confinement, les leçons qu’il en a tirées, les prochains challenges à affronter et surtout de quoi sera fait son été…

  • Imprimer

Carte d’identité

Bonjour, je suis Pablo Pernot. Après une maîtrise sur les Monty Python, un DEA sur le non-sens et l’absurde, l’entame d’un doctorat sur les comiques cinématographiques, il paraît normal que je me sois lancé dans le management et la conduite du changement, c’est -finalement- une suite logique. Actuellement considéré un acteur expérimenté en management (holacratie, sociocratie, agile, lean, kanban), je suis DG de BENEXT, et j’encadre le groupe de managers, coachs, leaders qui intervient auprès des grands groupes et de leurs dirigeants dans leurs trajectoires, et tous les “benexters” dans leur cheminement personnel.

 

Comment as-tu vécu cette période ?

Très bien. Je comprends que c’est une période ambivalente cependant autant stressante que passionnante. Stressante pour les questions de santé. Passionnante pour les transformations qu’elle engendre.

 

Après 2 mois confinés, quelle est ta doctrine sur le télétravail ?

J’adore le télétravail. Je suis ravi de l’accélération de sa propagation. Je suis très attentif à ne pas confondre télétravail et confinement. Le confinement induit un stress, un enfermement, une coercition. Le télétravail libère un espace. On associe à tort les deux parce qu’ils se mélangent durant cette période.

 

Si on parle un peu business, quels seront tes prochains challenges ?

Mettre notre capacité d’intervention à la hauteur de la souplesse demandée par ces nouvelles situations. Faire connaître notre offre de “tickets” qui permet de piocher dans nos coachs, leaders, managers, formateurs pour un accompagnement simple et souple, ou encore une abrogation des distances dans nos recrutements comme dans nos recherches commerciales.  

 

Poke un CMO dont tu souhaites lire le témoignage :

Je poke Lucile ou Sarah de Bureau Badass, petite entité qui est un bureau créatif.  Je les trouve intelligentes, vives.  Elles allient des matières et des sujets de façon inattendue, en croisant des choses étrangères entre elles, comme j’aime.

 

La carte souvenir

J’étais confiné… seul, dans Paris, avec mon vélo et mon banjo.

Mon achat de confiné… Un appareil qui diffuse des huiles essentielles, pour vivre dans plusieurs paysages avec les odeurs.

Mon meilleur souvenir en confinement était…  j’hésite : le petit balcon, les rayons de soleil et le banjo, ou Paris désert à vélo.

Mon été sera… riche de conversations sur le monde. Clairement je soutiens ce nouveau monde qui abolit les frontières et pourtant renforce le local. Le télétravail change positivement nos rythmes, nos capacités, quoi d’autre ?  Et si assez naturellement jusqu’à présent, performance et résilience s’équilibraient, allons-nous comprendre que désormais il faudra pencher vers la seconde, la résilience ? Pour BENEXT comme pour les individus qui la composent ces questions me paraissent importantes.   

 

Envie de participer à cette rubrique ? Contactez-nous regie@netmedia.group

 

Autres articles proposés